Non à la loi du plus fort, oui à la protection des droits humains

Le PS se réjouit du clair refus de l’Initiative anti-droits humains (IADH). Les électrices et électeurs ont rejeté très clairement l’attaque frontale de l’UDC contre les droits humains et ont, par cela, clairement exprimé leur attachement à la protection internationale des droits humains. Le PS note également, avec regret, que la révision de la loi sur la surveillance des assuré-e-s a quant à elle été acceptée.

« Le refus de l’IADH est un refus d’une politique basée sur la loi du plus fort. Cela montre que la population en a assez des initiatives de l’UDC, qui portent atteinte aux droits fondamentaux des citoyen-ne-s», a déclaré Roger Nordmann, conseiller national (VD). L’électorat ne veut pas d’une politique étrangère isolationniste. « Il faut espérer que les partis bourgeois prendront également note de ce message envoyé aujourd’hui. Il faut espérer qu’ils retrouveront le chemin d’une politique indépendante et qu’ils ne se précipiteront pas pour proposer leur aide à l’UDC.».

La suite du communiqué de presse du PS Suisse à lire ici: https://www.sp-ps.ch/fr/publications/communiques-de-presse/non-la-loi-du-plus-fort-oui-la-protection-des-droits-humains

Dans le Jura… 

Le PSJ tient à remercier les citoyennes et citoyens jurassiens pour les excellents résultats obtenus ce weekend: trois « non » sont sortis des urnes. L’initiative de l’UDC sur les juges étrangers a essuyé un net refus dans le Jura. Les citoyens ont rejeté le texte par 75,5% des suffrages. Les Franches-Montagnes ont dit « non » à hauteur de 79,6%, le district de Delémont à 76,5% et celui de Porrentruy à 72,4%. La commune d’Ederswiler est la seule à avoir accepté l’initiative de l’UDC par 75% des voix. Une égalité est signalée à Lajoux avec 50% de « oui » et 50% de « non ».

Les votants jurassiens ont rejeté de justesse par 51,4% des voix la modification de la loi sur les assurances sociales prévoyant une base légale concernant la surveillance des assurés. Contrairement au reste du canton, les citoyens du district de Porrentruy ont accepté cet objet fédéral par 50,2% des voix. Le « non » atteint 53,1% dans les Franches-Montagnes et 52% dans le district de Delémont.

Sources: PS Suisse et www.rfj.ch 

Delémont, le 26 novembre 2018 / pch

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0