Non à un projet absurde!

Non à un projet absurde et au gaspillage de 3 milliards !

Le tunnel routier du Gothard doit faire l’objet d’une réfection, mais n’utilisons pas cette considération comme prétexte à la construction d’un second tube routier au Gothard ! C’est un projet absurde qui torpille la politique de transfert de la route au rail et dont le coût est totalement déraisonnable. De plus, le percement d’un nouveau tunnel constituerait un véritable appel d’air pour les camions. Les conséquences en découlant seront une forte augmentation du nombre de poids lourds sur nos routes causant de graves préjudices à l’environnement alpin et à sa population.

Dans l’espoir de limiter les nuisances des camions de marchandises traversant notre pays, le Peuple suisse a décidé d’investir dans le transfert de la route au rail. 24 milliards ont été engagés pour la construction de nouvelles lignes ferroviaires alpines (NLFA) : le tunnel de base du Gothard (ouverture en 2016), le tunnel de base du Ceneri (ouverture en 2020) et le tunnel de base du Lötschberg (ouvert depuis 2007). La construction d’un second tube routier au Gothard sabote ces investissements, car la branche des transports miserait à l’avenir sur la route plutôt que sur le rail.

Le PSJ dit NON a un projet absurde qui torpille la politique de transfert de la route au rail !

Avec le deuxième tube, le tunnel routier passerait de deux à quatre voies et constituerait un véritable appel d’air pour les millions de camions de marchandise qui transitent chaque jour entre le Nord et le Sud de l’Europe et qui choisiraient l’axe le plus court. Plus de camions génèrent plus de bruit, plus de particules fines et plus de CO2 dans le fragile écosystème alpin avec des conséquences sur l’environnement ainsi que sur la santé des habitants de ces régions. Parallèlement, plus de trafic conduira à plus de bouchons et plus d’accidents !

Le PSJ dit NON a un projet absurde qui augmente le trafic des camions de marchandises causant de graves préjudices sur l’environnement, la santé et la sécurité !

Un Non au deuxième tube ouvre de plus la voie à une réfection raisonnable par laquelle le tunnel du Gothard deviendrait plus grand, plus lumineux et encore plus sûr qu’aujourd’hui !

Pour toutes ces raisons le PSJ dit NON à un projet absurde qui constituerait un gaspillage de 3 milliards !

Rosalie Beuret

Delémont, le 21 janvier 2016, Conférence de presse du Comité jurassien contre le 2e tunnel routier au Gothard