Parlement jurassien: focus sur les interventions socialistes

Les député.e.s. étaient réunis ce mercredi à la halle des expositions à Delémont pour une séance plénière.

Plénum du 26 mai 2021 à la halle des expositions à Delémont

La fonction publique à nouveau prise pour cible

Le personnel de l’Etat était à nouveau au menu des discussions du Parlement ce jour. Après la réduction de 3% des effectifs décidée il y a un mois par la majorité de droite du législatif (détails ci-dessous), c’est le système des annuités qui était aujourd’hui pointé du doigt.

Le groupe socialiste est monté au créneau: “de manière générale, les attaques auxquelles nous assistons contre la fonction publique ce jour sont indignes. Nous avons toutes et tous collectivement voulu l’Etat que nous avons au travers de nombreuses décisions politiques ces dernières années. Vouloir crier avec les loups que la fonction publique est responsable de tous les maux est une insulte faite à l’engagement quotidien des employé.e.s de l’Etat, des communes et du domaine du parapublic“, a déclaré à la tribune le député Patrick Cerf. L’entier de son intervention est à lire ici:

Le Parlement a finalement refusé la motion PDC “Modification du décret sur les traitements du personnel de l’Etat » et refusé sous forme de postulat la motion PLR « Pour une révision du décret sur les traitements du personnel de l’Etat et mise en adéquation avec les réalités économiques et sociétales ».

Les autres dossiers du jour…

A noter encore que le Parlement a refusé de déroger au frein à l’endettement, comme le demandait une motion du PCSI soutenue par le PS. Une décision que le PS regrette bien évidemment.

Enfin, le législatif cantonal a accepté un crédit de plus de 800’000 francs pour l’agrandissement du tunnel de La Roche entre Glovelier et St-Brais.

C’est le député franc-montagnard Nicolas Girard qui a présenté la position du goupe socialiste. “Enfin, la perte de temps modeste et occasionnelle pour les usagers n’est pas déterminante au point de nécessiter un investissement public proche du million. En conclusion, au vu des éléments portés à notre connaissance, nous refuserons ce crédit et proposons d’investir davantage à l’avenir, par exemple dans des pistes cyclables ou des aménagements sécuritaires des traversées de villages. Ces dernières sont aussi la cause de stress permanent pour les professionnels de la route“. Intervention complète à lire ci-dessous.

Soutien supplémentaire à la santé et à la culture

Les député.e.s ont accepté l’arrêté qui octroie un crédit supplémentaire de 9 millions de francs pour atténuer les conséquences financières de la crise du Covid dans les institutions de santé qui remplissent une mission d’intérêt public. Loïc Dobler a défendu la position du groupe socialiste, son intervention est à lire ici:

Le Parlement a également accepté un crédit additionnel de 2 millions de francs en faveur de la culture en proie aux difficultés liées à la crise du coronavirus. Détails sur le site d’RFJ: https://www.rfj.ch/Scripts/Index.aspx?id=5757942

A l’heure des questions orales…

Patrick Cerf a interrogé le Gouvernement sur les travailleurs détachés et le salaire minimum jurassien.

Nicolas Maître a lui demandé au Gouvernement des précisions sur le réseau haut-débit, en lui demandant de faire pression sur Swisscom pour qu’elle respecte le mandat que la Confédération lui a confié.

Fabrice Macquat s’est lui inquiété du prix de l’électricité.

Des propositions concrètes pour les apprenti.e.s

Raphaël Ciocchi a rapporté la position du groupe socialiste sur la motion 1371 sur l’aide aux apprenti.e.s. “Le Groupe socialiste s’est beaucoup interrogé. Si l’intervention vise un but louable, à y regarder de plus près, le risque est grand qu’elle rate sa cible : les mesures engagées dans le contexte COVID-19, avec une mesure phare, celle de l’aide financière aux entreprises formatrices, ont été prise dans l’urgence, avec une vision à court terme. Or, le manque de places d’apprentissage à de multiples causes qui n’ont finalement que peu à voir avec la crise sanitaire et économique que nous vivons“. Il propose également toute une série de mesures concrètes. Le développement complet à lire ici.

Interventions déposées par nos camarades

Lisa Raval demande, via une motion, une meilleure prévention face aux petits crédits.

Leïla Hanini demande, au travers d’un postulat, l’instauration d’une véritable journée à école continue dans le Jura.

Fabrice Macquat souhaite, via une motion, que le Gouvernement agisse contre les inégalités sociales face à la santé.

Fabrice Macquat demande via une question écrite que faire des stocks de vaisselle en plastique pour les organisateurs de manifestations.

Florence Chaignat a déposé une question écrite sur la chasse nocturne des sangliers.

Claude Schlüchter interroge lui le Gouvernement via une question écrite sur l’utilisation d’anglicismes dans une publicité de la Banque cantonale du Jura.

L’Association jurassienne de protection des animaux doit bénéficier d’une aide accrue: c’est ce que demande Pierre-André Comte via une motion.

Quelle action pour la protection de la faune sauvage? Nicolas Girard a déposé un postulat pour demander au Gouvernement de produire un rapport dans notre canton pour créer par exemple des corridors faunistiques pour éviter les accidents.

Le prix du bois flambe. Pierre-André Comte demande au Gouvernement via une motion de faire un nouvel inventaire forestier et à exiger des propriétaires de forêts la révision de leurs plans de gestions pour répondre à l’exigence écologique d’aujourd’hui.

Quel avenir pour la politique de coopération de l’Etat? Pierre-André Comte interpelle le Gouvernement à ce sujet.

Delémont, le 26 mai 2021 / pch