Elections communales: beau succès du PSJ

Les élections communales du weekend dernier ont été un grand succès pour le Parti socialiste jurassien. En effet, dans de nombreuses communes jurassiennes, les socialistes jurassiens ont augmenté leur représentation.

Déjà après le dépôt des listes en septembre, les mairies de Courrendlin et Courtételle sont revenues en mains socialistes. Il s’agissait là d’un bon présage pour la suite des résultats (http://www.psju.ch/2017/09/deja-trois-mairies-pour-le-psj/). Un présage qui s’est confirmé dans plusieurs communes.

Ainsi, la majorité a basculé à gauche à Delémont aussi bien au Conseil communal qu’au Conseil de Ville. Une situation pas si fréquente que cela que l’on peut sans conteste attribuer à un travail remarquable des partis de gauche et spécialement du Parti socialiste delémontain qui a su rebondir après des résultats mitigés lors des derniers rendez-vous électoraux. Avec un groupe socialiste renforcé au législatif (gain de 2 sièges) ainsi que l’élection de Claude Schlüchter au Conseil communal qui rejoint la sortante Murielle Macchi-Berdat (meilleure score des élu-e-s au Conseil communal), le succès est entier.

Même chose à Porrentruy où Julien Loichat, qui, en plus d’améliorer son score à la Mairie en comparaison à la dernière tentative il y a cinq ans, réussit un véritable carton au Conseil municipal. Tout comme sa colistière Rosalie Beuret qui permet au PS de Porrentruy de gagner un siège à l’exécutif de la Ville bruntrutaine. A ce succès s’ajoute encore le gain d’un siège au Conseil de Ville. Comme à Delémont, le résultat obtenu par les socialistes de la cité des Princes-Évêques est remarquable.

En Haute-Sorne, malgré une campagne au climat délétère, les deux sortants Etienne Dobler et Rose-Marie Allemann réalisent les deux meilleurs scores au Conseil communal derrière un élu démocrate-chrétien. Au Conseil général, le PSHS gagne également un siège supplémentaire.

Si l’on ajoute à cela le gain de deux sièges au Conseil général des Bois, le Parti socialiste a ainsi progressé dans tous les législatifs communaux de la République et Canton du Jura. Un résultat qui démontre le travail exceptionnel réalisé par les sections ainsi que la volonté des Jurassiennes et Jurassiens de voir une autre politique être appliquée dans notre canton.

Au niveau des exécutifs également, des sièges ont été gagnés dans les communes suivantes : Courroux, Le Noirmont, Fontenais ou encore Pleigne.

Vous retrouverez la liste des élu-e-s socialistes (mairies, conseils communaux et conseils de ville / conseils généraux) ici:Liste des élu-e-s du PSJ pour le ste

Le PSJ tient à remercier l’ensemble des candidates et candidats aux élections communales. Ils ont su insuffler une vraie dynamique qui nous réjouit particulièrement. Elu-e-s ou non au soir du 22 octobre, nous aurons besoin de toutes et tous pour mener les futures échéances qui nous attendent. Car il s’agit en effet pour nous de maintenir cette dynamique et même de la renforcer en vue des futures échéances électorales. Plus que jamais, le Jura a besoin d’un Parti socialiste fort, ambitieux et résolument tourné vers l’avenir de notre région.

Avec mes salutations solidaires, Loïc Dobler, président du PSJ

Delémont, le 27 octobre 2017

La loi sur le salaire minimum acceptée… OUI mais…

Après Neuchâtel, le Jura pourrait bientôt se doter d’une loi sur le salaire minimum. Le Parlement jurassien l’a acceptée mercredi en première lecture à l’unanimité. La majorité de droite du Parlement a souhaité que le loi soit soumise à référendum obligatoire. Le peuple devra certainement se prononcer une nouvelle fois. Les élus de droite ont imposé leur choix sur tous les points. « Une nouvelle fois, il n’y a aucune volonté de discuter sur ce sujet. La droite veut simplement retourner aux urnes pour dire aux citoyens de refuser le salaire minimum, c’est détestable! » a déclaré le président du PSJ Loïc Dobler sur les ondes d’RFJ. « En tant qu’élu, on a une responsabilité de trouver une solution qui convienne à une majorité au Parlement et qui aille dans le sens de la population jurassienne. Aujourd’hui, ce n’est pas du tout ce à quoi on a assisté… on est bien loin de ce qu’on peut attendre d’un Parlement digne de ce nom! ».

https://www.rts.ch/info/regions/jura/9029502-la-loi-sur-le-salaire-minimum-a-ete-adoptee-par-le-parlement-jurassien.html

Question jurassienne: la fin d’un cycle de notre histoire

L’abrogation de l’arrêté qui a permis la création de l’AIJ, l’Assemblée interjurassienne, le 25 mars 1994, a été accepté hier par les député-e-s. La question jurassienne est institutionnellement résolue.

La position du groupe socialiste: Abrogation de l’Accord du 25 mars 1994

Retraites: les ministres ne toucheront plus de rente à vie

Le Parlement a accepté mercredi en première lecture la nouvelle loi sur la prévoyance des membres du Gouvernement (30 voix contre 0 et 26 abstentions). Les retraites seront revues à la baisse et la règle des rentes à vie est abolie.

article7

Les questions orales: 

Mélanie Brulhart est montée à la tribune pour faire part de son étonnement de voir que le Jura devrait mettre gratuitement à disposition des policiers pour les Jeux Olympiques de Sion en 2026.

QO octobre 2017

Nicolas Maître a lui demandé quand le prochain vétérinaire cantonal serait nommé: Qo_20171025_Veterinaire_ad interim_Nm

Une motion sur l’égalité des salaires

Le groupe socialiste a déposé une motion qui demande que la charte fédérale pour l’égalité salariale soit appliquée dans les entreprises mandatées par le Canton et celles subventionnées également. Cette charte a été signée en septembre de l’année passée.

Motion égalité salariale oct 2017 MB

Delémont, le 26 oct 2017 / pch (sources: RFJ.CH, RTS.CH et Le Quotidien jurassien)

 

Courrendlin – La Rouge

La couleur dominante est désormais le rouge à Courrendlin. A partir du début 2018, le Parti socialiste disposera en effet de la majorité absolue (le maire et trois conseillers, sur un total de sept élus) au conseil communal de Courrendlin. Une première dans l’histoire !

Cette situation est certes le résultat d’élections tacites, mais celles-ci traduisent malgré tout un changement des rapports de force dans l’une des principales communes du Canton du Jura. Jugée sur le long terme, cette évolution est phénoménale, puisque durant quelque 150 ans, le Parti libéral-radical (PLR) régna en maître absolu sur Courrendlin et fonctionnant comme le porte-parole des cadres de Von Roll-Choindez, lesquels étaient pratiquement tous Alémaniques, radicaux et antiséparatistes. Ce qui explique pourquoi, en 1959, Courrendlin s’était rangé dans le camp du « non » lors de la votation sur l’initiative du Rassemblement jurassien qui demandait l’organisation ultérieure d’un plébiscite dans le Jura. Mais quinze ans plus tard, les autonomistes prenaient leur revanche, Courrendlin disait trois fois « oui » au Jura lors du plébiscite de 1974 et des sous-plébiscites de 1975.

Le changement socio-politique et social intervint trois ans plus tard, puisqu’en 1977, Edmond Fridez devint le premier socialiste élu à la mairie de Courrendlin. Depuis, ladite mairie a été l’objet d’une sorte d’alternance entre le PS et le PDC, ces forces ayant aussi été celles qui menèrent Courrendlin sur le chemin de l’indépendance cantonale. Forte de cette riche histoire, Courrendlin entend désormais jouer un rôle moteur dans le développement d’un Jura social et ouvert et pour une intégration réussie de Moutier au sein de la République jurassienne.

Courrendlin, octobre 2017 / Jean-Claude Rennwald

Une initiative pour taxer les Suisses les plus riches

La Jeunesse socialiste veut assurer une meilleure distribution des richesses et vient de lancer une initiative pour faire passer à la caisse les 1% des Suisses les plus aisés. Elle espère pouvoir ensuite redistribuer entre 5 et 10 milliards de francs aux petits et moyens revenus. L’initiative « 99% » propose d’imposer les plus riches à 150%: si vous déclarez un revenu de 5 millions, il sera imposé sur 7.5 millions. Près de 5 à 10 milliards de francs pourraient être redistribués aux petits et moyens revenus.

Pour signer: Unterschriftenbogen_99Prozent_fr

Le site de l’initiative: https://99pourcent.ch

Delémont, le 5 octobre 2017 / pch

 

Deux initiatives pour contrer les coûts des primes maladie

Deux initiatives fédérales ont été lancées ces derniers jours pour proposer des solutions pour agir sur les hausses démesurées des primes d’assurance maladie.

La première s’intitule: «Assurance maladie. Pour une liberté d’organisation des cantons». Elle a été lancée en fin de semaine passée, au lendemain de l’annonce des primes maladie 2018. Le but, c’est de donner aux cantons la liberté de créer une institution cantonale chargée de compenser l’ensemble des coûts à charge de l’assurance obligatoire des soins.

Elle est à télécharger ici: 171004_lib_cant

Toutes les informations sont à retrouver sur le site: www.primesplusjustes.ch 

La deuxième a été lancée cette semaine par le comité «stop lobby assureurs». L’initiative populaire fédérale « pour un Parlement indépendant des caisses-maladie » veut interdire aux parlementaires de siéger dans les directions des caisses d’assurance maladie. Les parlementaires ne pourraient pas non plus «recevoir une rémunération sous quelque forme que ce soit» de la part d’un assureur, précise le texte d’initiative.

Elle est à télécharger ici: 171004_lobby

Et tous les détails sur le site: https://stop-lobby-assureurs.ch

Le conseiller national Pierre-Alain Fridez a participé à un reportage de Mise au Point. A voir ou revoir ici: https://www.rts.ch/play/tv/redirect/detail/8983245

Delémont, le 5 octobre 2017 / pch

Une initiative contre le lobbyisme des caisses maladie au Parlement

Des associations de consommateurs et d’assurés et des partis politiques dont le PS ont lancé mardi une initiative qui vise à interdire aux parlementaires de siéger dans les directions des caisse d’assurance-maladie. La récolte de signatures va débuter ces prochains jours.

Les détails ici: https://www.swissinfo.ch/fre/une-initiative-contre-le-lobbyisme-des-caisses-maladie-au-parlement/43565976

Delémont, le 3 octobre 2017

 

Marchés publics et subventions: quelles mesures pour une véritable égalité salariale?

30 cantons et communes, de même que la Confédération, ont récemment signé la Charte pour l’égalité salariale dans le secteur public. Cette charte relève le rôle de modèle que doivent jouer les pouvoirs publics en matière d’égalité et adresse un signal aux employeurs publics et privés. Problème: elle n’a pas de valeur contraignante. Claude Hêche a donc interpellé le Conseil fédéral à ce sujet. Le Conseiller aux Etats jurassien demande notamment quels sont les moyens d’action du Conseil fédéral.

Tous les détails ici: https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20173768

Le texte de l’interpellation

Delémont, le 29 septembre 2017 / pch

 

 

 

Primes 2018 : de nouvelles hausses insupportables!

Le début de l’automne est redouté, à juste titre, par beaucoup de foyers jurassiens: c’est la période de l’annonce des hausses des primes d’assurance maladie. Et une fois de plus, le budget des citoyen-ne-s est alourdi par des augmentations démesurées: le Jura boit à nouveau la tasse avec une augmentation moyenne de 4.8% (4% en moyenne nationale). 

Le communiqué de presse du PSJ à lire ici: 20170928 Communiqué PSJ primes web

Delémont, le 29 septembre 2017

Promouvoir la formation professionnelle à l’étranger

Le postulat de Claude Hêche a été accepté ce matin par le Conseil des Etats par 23 voix contre 15. Le texte demande au Conseil fédéral de créer une force opérationnelle afin de soutenir, conseiller et promouvoir le système de formation professionnelle à l’étranger.

Les détails du postulat:

https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20173506

L’argumentaire de Claude Hêche:

Argumentaire pour la formation prof_postulat 17

Delémont, le 27 septembre 2017 / pch