Berne: un grand pas en faveur des personnes les plus endettées

La Suisse doit se doter de procédures pour permettre aux personnes surendettées de se libérer de leurs dettes. Notre pays est l’un des seuls pays d’Europe qui ne permet pas aux personnes en graves difficultés financières d’effacer leurs dettes. Le Parlement demande un ajustement de la loi. 

Les individus fortement endettés peinent à s’en sortir en Suisse. Les solutions prévues par la loi excluent en général ceux qui possèdent très peu de ressources. «De nombreuses personnes concernées n’ont pas de perspectives réalistes de vivre de nouveau sans dettes», relève un rapportLien externe du Conseil fédéral sur la question du surendettement.

Une étape a été franchie lundi avec le soutien unanime des deux Chambres du parlement à une motionLien externe du Conseiller aux Etats socialiste Claude Hêche. Le texte demande au gouvernement de modifier la loi sur la poursuite pour dettes et la faillite afin de permettre la réinsertion économique à court terme des personnes surendettées. Il propose aussi la mise en place d’un mécanisme permettant l’effacement des dettes sous certaines conditions.

Source: article Swissinfo: https://www.swissinfo.ch/fre/précarité_un-premier-pas-pour-combattre-le-surendettement/44800118

Delémont, le 5 mars 2019 / pch

Un signal important en faveur de l’égalité

Le Parlement jurassien a donné un signal politique fort ce mercredi en faveur de la grève des femmes du 14 juin 2019 en acceptant une résolution interpartis lancée par le PSJ et défendue par Rosalie Beuret. Le texte a été adopté par 54 voix sans opposition et 4 abstentions. La résolution remplace une motion retirée par son auteure qui demandait à l’Etat d’autoriser la fonction publique à prendre part à la grève.

L’article de la RTS à lire ici: https://www.rts.ch/info/regions/jura/10251981-soutien-du-parlement-jurassien-a-la-greve-des-femmes-du-14-juin.html

A l’heure des questions orales, Valérie Bourquin a interpellé le Gouvernement pour qu’il n’oublie pas les fondatrices du Jura lors des festivités des 40 ans du canton.

L’article d’RFJ à lire ici: https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20190227-Presence-feminine-demandee-pour-les-40-ans-du-Jura.html

Le Parlement a également accepté par 56 voix et 3 abstentions la motion transformée en postulat de Katia Lehmann « pour une formation aux premiers secours dans les écoles ». Cette formation ne se résumerait pas seulement à la pratique des massages cardiaques, elle permettrait aux plus jeunes à bien se comporter face à une situation d’urgence : « Un geste appris jeune et répété deviendra un réflexe », a expliqué Katia Lehmann. 

L’article d’RFJ à lire ici: https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20190227-Des-cours-de-premiers-secours-dans-les-ecoles-jurassiennes.html

Nicolas Maître a lui mis le doigt sur les dysfonctionnements et la faible fréquentation sur la ligne TGV Delle-Belfort. Il a interpellé le Gouvernement pour savoir s’il fera pression sur le programme Interreg qui a lancé un projet pour dynamiser cette ligne.

Ami Lièvre a déposé une question écrite sur les investissements bernois plus que frileux après le vote de Moutier en faveur du canton du Jura.

Ami Lièvre a déposé une autre question écrite sur le programme de développement économico-touristique et les mesures à prendre pour retrouver un Doubs attractif, complément indispensable au développement touristique de Saint-Ursanne et du Clos-du-Doubs.

A noter encore que Pierre-André Comte a été élu tacitement pour succéder à Mélanie Brulhart Nusbaumer à la Commission de Gestion et des Finances.

Sources: www.rfj.ch, www.rts.ch et Le Quotidien jurassien

Delémont, le 27 février 2019 / pch

Des primes abordables pour toutes et tous

Avec notre initiative d’allègement des primes, nous exigeons qu’aucun ménage en Suisse ne doive consacrer plus de 10% de son revenu disponible aux primes d’assurance maladie.

Au cours des 20 dernières années, les primes d’assurance maladie ont plus que doublé en Suisse. En revanche, les salaires et les pensions n’ont que légèrement augmenté. Pour de nombreux ménages, les primes d’assurance maladie sont devenues un fardeau insupportable. C’est particulièrement vrai pour les familles qui gagnent juste trop pour bénéficier de réductions de primes. L’augmentation annuelle des primes réduit le revenu disponible de la classe moyenne. Cela se fait au détriment des dépenses quotidiennes telles que la nourriture et le logement.

Outre un soulagement notable pour les assuré-e-s, l’initiative apporte également plus d’équité entre les régions, puisque le droit à la réduction des primes devra s’appliquer de la même manière dans tous les cantons. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Certains cantons réduisent leur participation et se désengagent de plus en plus du cofinancement de la réduction des primes. En conséquence, la tendance des réductions est souvent loin de suivre le rythme de l’augmentation effective des primes.

Signe maintenant l’initiative !

Documents à télécharger:

Investissements à Moutier: quand Berne ne respecte pas ses engagements

Communiqué de presse du PSA de Moutier

Le canton de Berne revendique de façon tout à faire inappropriée son désinvestissement financier en faveur de la Municipalité, particulièrement ce qui concerne les infrastructures routières. C’est ce qu’il répond en substance à une interpellation de députés bernois. Le PSA ne tolérera pas que la ville de Moutier soit sous-financée pendant les années qui précèdent son transfert dans le canton du Jura. L’entier du communiqué de presse à lire ci-dessous.

Serafe: toute la lumière doit être faite

La Commission de gestion du Conseil des Etats souhaite des explications suite aux erreurs de facturation constatées lors de l’envoi de la nouvelle redevance radio/TV le mois dernier. 

Pour rappel, le DETEC (Département fédéral de l’environnement, des transports et des télécommunications) et l’OFCOM (Office fédéral de la communication) ont choisi d’attribuer, en mars 2017, le mandat de perception de la redevance radio/TV pour les années 2019-2025 à l’entreprise zürichoise Serafe SA. Cette annonce a eu un grand écho notamment médiatique car la candidature de Billag SA, chargée de perception depuis 1998, n’avait pas été retenue. 

Les débuts de Serafe SA ont été compliqués: les premières factures, envoyés en janvier de cette année à plus de 3.5 millions de ménages, comportaient des erreurs et n’étaient pas comprises de tous (problèmes d’adressage, redevance unique pour la radio et la TV, montants de la facture peu transparents,…). La procédure pour adresser des réclamations n’était pas non plus claire. 

La Commission de gestion du Conseil des Etats (dont la sous-commission DFI/DETEC est présidée par Claude Hêche) a adressé une série de questions à l’OFCOM et prévoit de rencontrer des représentants de l’office avant l’été. Elle veut en savoir plus sur le traitement des erreurs de facturation par l’OFCOM et par Serafe SA, les causes et les responsabilités des problèmes, leurs conséquences financières ainsi que les échanges entre l’OFCOM, les cantons et les communes. La CdG-E prendra connaissance des réponses de l’OFCOM dans le courant du printemps. 

Le communiqué de presse à lire ici: https://www.parlament.ch/press-releases/Pages/mm-gpk-s-2019-02-22.aspx

Delémont, le 26 février 2019 / pch 

30 janvier 2019: reflets du Parlement

Suite à chaque séance plénière du Parlement jurassien, nous vous proposons un compte-rendu des différents interventions de nos député-e-s.

Notre camarade de Saignelégier Dominique Froidevaux a été accueillie en tant que députée-suppléante. Elle succède à Jean-Daniel Ecoeur qui a repris la place de Jean Bourquard comme titulaire. Un grand bravo et un grand merci pour votre engagement!

A l’heure des questions orales, Rosalie Beuret a demandé qu’il n’y ait pas d’examen dans les écoles du canton le 14 juin – date de la grève pour l’égalité, pour que les élèves mais aussi les enseignant-e-s puissent y prendre part.  QO-14juin

Motions:

Les employé-e-s de la République et Canton du Jura doivent pouvoir participer à la grève des femmes prévue le 14 juin 2019. Au travers d’une motion urgente, Rosalie Beuret demande qu’un message politique fort soit donné. Motion_14juinok

Josiane Daepp demande la création d’une allocation pour les proches-aidants: Proches-aidants – Motion. Toutes les infos ici: https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20190201-Un-engagement-pour-la-societe-qui-devrait-etre-valorise.html

Jämes Frein demande par une motion que l’allocation de formation de 300.- par mois aux personnes en formation soit adaptée aux jeunes qui n’ont pas encore 16 ans révolus. Motion allocations formation

Postulats:

Loïc Dobler s’interroge sur la nécessité de lancer une réflexion sur le patrimoine immobilier de l’Etat en Ville de Delémont. Par un postulat, il demande au Gouvernement d’étudier les différents scénario possibles pour la future organisation des Départements et Services en ville de Delémont. 20190130_postulat_Administration

Jämes Frein a déposé un postulat sur les bornes de recharge pour les voitures électriques. Il est en effet difficile de trouver des endroits pour recharger sa voiture. Il demande s’il est possible de créer des stations de recharge dites « light ». Détails ici: Postulat bornes électriques

Interpellations:

Nicolas Maître a déposé une interpellation sur les difficultés que rencontre la ligne de train Bienne-Belfort depuis sa réouverture (seules 200 personnes empruntent la ligne quotidiennement contre 1500 espérées). Un nouveau projet Interreg a été présenté récemment pour promouvoir la mobilité durable transfrontalière; quatre axes sont mis en avant dans le projet et Nicolas Maître déplore le fait que ni le transport scolaire ni le flux de travailleurs frontaliers ne sont pris en compte. Il souhaite que l’accent soit mis sur ces deux axes. Interpellation_BienBel nouvelle – Interligne TGV Bienne-Belfort_20190130

Questions écrites:

Un des gros dossiers politiques de l’année sera sans conteste la renégociation de l’accord-cadre avec l’Union européenne. La consultation a été ouverte mi-janvier par le Conseil fédéral qui mise sur des rencontres interactives entre une délégation du Gouvernement et les principaux acteurs suisses. Le Gouvernement jurassien sera consulté sur cet accord important et le député Loïc Dobler veut savoir quelle sera la position défendue par le canton. Le Jura est concerné de très près par les relations entre la Suisse et l’UE (frontière avec la France et échanges – notamment le travail frontalier). 20190130_QE_UE

Existe-t-il un risque que l’exploitation des routes nationales soit externalisée? Le Conseil fédéral a entamé l’année passée des réflexions sur toute une série de réformes structurelles dans l’administration fédérale. Parmi elle, la possibilité d’externaliser certaines tâches du domaine des routes nationales. Jämes Frein demande au Gouvernement jurassien, via une question écrite, s’il a connaissance de ces réflexions et quelles seraient les conséquences pour le Jura d’une externalisation. QE externalisation routes nationales

Jämes Frein interroge lui le Gouvernement sur la délocalisation d’une partie du service informatique de la Loterie romande en Pologne. Il demande notamment pourquoi les prises de positions de différents parlements cantonaux (dont le Jura) n’ont pas été prises en compte. QE loterie romande

Dans une question écrite, Loïc Dobler demande au Gouvernement des précisions sur les répercussions de la signature en 2014 d’une convention avec l’Université de Bâle. Il veut connaître notamment différents chiffres dont le nombre de Jurassien-ne-s qui suivent un cursus universitaire à Bâle. 20190130_QE_Uni_bale

 

 

Elections fédérales 2019: informations et procédure

Le PSJ s’est fixé comme objectif de conserver ses deux sièges à Berne en vue des élections fédérales du 20 octobre 2019. 

Le processus de désignation des candidat-e-s sera le suivant: les camarades intéressé-e-s doivent faire parvenir à l’adresse du comité directeur (Comité directeur du PSJ, Rue du Nord 38, 2800 Delémont) leur-e-s candidatures par le biais d’une section ou de trente membres cotisants du PSJ. Le délai a été fixé au 15 mars 2019. 

C’est ensuite le congrès qui choisira les candidat-e-s. Il aura lieu le vendredi 10 mai à Courroux. 

Les sections ainsi que les fédérations ont été informées fin janvier par courrier. 

Un congrès festif sera organisé après les vacances d’été pour lancer la campagne. 

Quelques informations supplémentaires conformément aux statuts du PSJ: 

  • Les sections proposent au congrès les candidat-e-s à l’élection aux chambres fédérales.
  • Les candidat-e-s peuvent être présenté-e-s par une section ou par trente membres cotisants du PSJ. 
  • Le congrès désigne les candidat-e-s à l’élection aux chambres fédérales ; cette désignation se fait indépendamment de l’appartenance à une fédération ou à une section. 
  • Dans la mesure du possible, les listes électorales comprendront autant de femmes que d’hommes (article 50 des statuts du PSJ). 
  • Seul-e-s les camarades qui auront payé leurs cotisations 2018 ou 2019 au PSJ pourront voter au congrès. Attention, à ne pas confondre avec les cotisations payées aux sections ! Les camarades qui cotisent dans une section et non au PSJ sont considéré-e-s comme sympathisant-e-s et n’ont, statutairement, pas le droit de vote. Les cotisations 2019 seront envoyées courant février avec une lettre rappelant à toutes et tous les éléments précités pour voter au congrès. 

N’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos idées et propositions en vue de la campagne. La mobilisation, le réseautage, la présence sur le terrain, la présence médiatique et sur les réseaux sociaux seront déterminants pour aboutir en octobre à des élections empreintes de succès pour le PSJ. 

Le comité directeur du PSJ

La politique doit être plus transparente: l’initiative est lancée

Renforcer la démocratie en demandant davantage de transparence dans le financement des partis politiques: les membres du Parti socialiste jurassien, réunis ce jeudi soir en Congrès à Saignelégier, ont donné leur feu vert à l’unanimité à l’initiative cantonale sur la transparence. A l’heure où les citoyennes et les citoyens sont de plus en plus méfiants envers le monde politique, il est crucial que les partis jouent la carte de la transparence. Les camarades ont également arrêté leur mot d’ordre en vue de la votation du 10 février sur le mitage du territoire. 

Qui finance les campagnes d’élections et de votations? Quels sont les montants investis? Quel est l’engagement financier d’entreprises, de groupes d’intérêt ou de personnes? La Suisse est le seul pays d’Europe à ne pas avoir de règle à ce sujet (ce que lui reproche d’ailleurs régulièrement le Groupe d’Etats contre la corruption). Ces dernières décennies, les montants investis dans les campagnes ont augmenté. Pour se forger librement son opinion sur un objet de votation, il est primordial de savoir qui donne de l’argent et dans quel but. L’initiative du PSJ demande notamment que les partis publient leurs comptes annuels et indiquent leurs sources de financement. Les organisations qui participent à des campagnes électorales ou de votations doivent également publier leurs comptes et les sources de financement de la campagne qu’elles financent. Pour rappel, depuis l’année dernière, le PSJ publie ses comptes et son budget sur son site Internet. Pour trouverez tous les détails ici: (http://www.psju.ch/le-psj-en-chiffres/)

La récolte de signatures débutera au printemps. Pour l’heure, cinq cantons (Neuchâtel, Fribourg, Schwyz, Genève et le Tessin) ont une loi pour lutter contre l’opacité des comptes des partis politiques. Au niveau fédéral, une initiative demandant la transparence a été déposée en automne 2017 à Berne. Les deux Chambres du Parlement puis le peuple suisse devraient prochainement se prononcer sur cet objet.  

L’initiative d’allègement des primes d’assurance-maladie qui sera lancée prochainement par le Parti socialiste suisse a également été présentée. Les primes ont plus que doublé au cours des 20 dernières années mais les salaires et les rentes de vieillesse n’ont presque pas bougé. Les primes pèsent lourd dans les budgets. L’initiative, dont la récolte de signatures débutera au printemps, vise à ce qu’aucun ménage en Suisse n’ait à consacrer plus de 10% de son revenu disponible aux primes d’assurance-maladie. Tous les détails ici: https://www.sp-ps.ch/fr/campagnes/recoltes-de-signatures/initiative-dallegement-des-primes

Les membres du PSJ ont enfin décidé de soutenir l’initiative des Jeunes Verts contre le mitage du territoire  (oui: 24, non: 12, liberté de vote: 12) qui sera soumise au vote le 10 février. Le texte demande un gel des surfaces à bâtir et un encouragement des nouvelles formes d’habitats durables.

Saignelégier, le 17 janvier 2019 / pch

Dans la rue pour l’égalité! La grève des femmes se prépare

« Ne changeons pas les femmes: changeons la société ». Cette maxime islandaise est tirée du manifeste pour la grève féministe et des femmes qui a été publié ce lundi. Il contient 19 revendications en faveur de l’égalité: refus des inégalités dans le monde du travail, fin des discriminations en matière d’assurances sociales, refus de la violence, liberté de choix en matière de sexualité ou encore lutte contre le modèle patriarcale. Le manifeste est à lire ici: https://frauenstreik2019.ch/startseite/manifest-manifeste-2/

Le 14 juin, de nombreuses actions seront organisées à travers toute la Suisse. En 1991, un demi-million de personnes s’étaient déjà mobilisées pour l’égalité. Ce mouvement avait surpris tout le monde. Aujourd’hui, il est l’heure à nouveau de se mobiliser.

Dans le Jura, un comité jurassien a été créé en début de semaine pour organiser le volet jurassien de la journée de grève. Plus de détails ici: sur le site d’RFJ. 

Pour contacter le comité jurassien, il suffit d’envoyer un courriel à grevefeministeju.jb@gmail.com.

Delémont, le 16 janvier 2019 / pch

Pas de vote électronique dans le Jura

La modification de la loi sur les droits politiques a été acceptée mercredi par le Parlement jurassienne en 2e lecture. Le vote électronique a été enterré par 32 voix contre 27. Les questions de sécurité et de fiabilité notamment ont fait pencher la balance. Le PS proposait d’ouvrir le vote électronique aux Suisses de l’étranger mais ce compromis a été refusé.

La grande partie de la séance a été consacrée à l’examen du budget 2019 du canton qui prévoit un déficit de 3.5 millions de francs. Le député Raphaël Ciocchi a pris la parole lors de l’entrée en matière:

RCI – Entre´e en matie`re – Budget 2019

La motion sur la géothermie (stop définitif au projet de géothermie profonde en Haute-Sorne) a été acceptée par 30 voix contre 25 et 4 abstentions.

A noter encore que Jean Crevoisier a été élu comme juge permanent au Tribunal cantonal, il remplacera Jean Moritz.

Sources: www.rfj.ch et Le Quotidien jurassien

Delémont, le 21 décembre 2018 /pch