15 offices de Poste menacés dans le Jura: inacceptable!

Le Parti socialiste jurassien a pris connaissance avec consternation de la stratégie de la Poste annoncée ce mercredi matin: 15 offices postaux (sur 31) sont menacés de fermeture jusqu’en 2020 dans le Jura. 17 emplois sont en jeu. La Poste continue de démanteler son réseau alors qu’elle réalise des centaines de millions de francs de bénéfice par année! Le PSJ demande une nouvelle fois au Gouvernement jurassien de s’impliquer davantage dans ce dossier. 

Les employé-e-s de la Poste, les communes mais aussi l’ensemble des citoyen-ne-s jurassien-e-s ont eu une bien mauvaise surprise mercredi en découvrant la stratégie de la Poste: 15 offices risquent de disparaître avant 2020, aucune garantie n’est donné pour la suite. 17 emplois sont menacés dans un premier temps. En tout, 63 personnes sont employées par la Poste dans le canton et sont menacées de licenciement.

Le PSJ déplore une fois de plus le fait que la Poste ignore les décisions politiques et la volonté de la population. La mobilisation pour sauver un service public de qualité est importante à tous les niveaux: communes, cantons, Parlements jurassiens, valaisans, tessinois et genevois, Syndicom,… mais le Géant jaune n’en tient nullement compte.

Au niveau cantonal, le Gouvernement jurassien a indiqué mercredi matin son inquiétude via un communiqué de presse et a dit « regretter ces décisions ». Ce n’est pas suffisant: le canton doit se montrer bien plus exigeant avec la direction de la Poste et taper du poing sur la table. Le PSJ souhaite que le Gouvernement soit plus pro-actif en soutenant notamment davantage les communes.

Le Parti socialiste jurassien s’interroge également sur la manière de communiquer de la Poste. Plusieurs interventions sont en suspens au Palais fédéral à Berne: trois motions doivent être traitées lors de la présente session des Chambres fédérales (détails ici: https://www.psju.ch/2017/05/fermeture-doffices-de-poste-le-conseil-federal-doit-se-saisir-du-dossier/), dont le texte adopté par la Commission des transports et des télécommunications du Conseil des Etats qui demande des garanties pour le maintien d’un réseau postal de qualité et de proximité. La motion veut que le Conseil fédéral contraigne la Poste à modifier ses critères de développement.

Delémont, le 7 juin 2017 / pch

Autres articles

Parlement jura Socialiste Politique
Séance du Parlement relativement tendue mercredi dans le contexte morose imposé par la situation financière difficile. Lors des questions orales, ...
Lire la suite
La Poste veut fermer 170 offices de poste sur 760. Cette décision portera préjudice à notre région et à notre ...
Lire la suite