Votations du 28 septembre 2014

Parti socialiste jurassien

Lundi 15 septembre 2014 – communiqué de presse :                                                                  

Votations du 28 septembre : deux OUI et un NON pour le PSJ

A l’origine de l’initiative cantonale « Pour une caisse maladie unique et sociale » déposée en 2010 munie de plus de 5’500 signatures, puis validée par le Parlement jurassien, le PSJ recommande évidemment d’accepter l’initiative « Pour une caisse maladie publique ». Il appelle les Jurassiennes et Jurassiens à confirmer leur volonté de changer un système opaque et ingérable qui a manifestement échoué. S’il soutient tout aussi fermement l’octroi du droit d’éligibilité aux étrangers dans les conseils communaux, il s’oppose – en revanche – à l’initiative « Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration ».

Aujourd’hui, plus de 60 assurances maladie privées s’affrontent dans une pseudo-concurrence aussi chère que bureaucratique. L’interdiction de choisir, respectivement de refuser des assuré-e-s est systématiquement bafouée. Afin d’être en mesure d’offrir des primes plus basses, les assureurs mettent tout en œuvre pour transférer les malades chroniques ou les personnes âgées à d’autres caisses que la leur. Cela conduit à des différences abyssales dans les montants des primes, mais aussi une augmentation générale de celles-ci. Avec la disparition de la sélection des risques, la qualité de la prise en charge reviendra au premier plan. Cela pourrait faire baisser le coût des soins dans la mesure où l’assureur aura un intérêt direct à soutenir la prévention et la promotion de la santé. Enfin et à court terme, la hausse des coûts et des primes maladie sera freinée par les économies réalisées dans les domaines de la publicité, du marketing et des frais administratifs. L’AVS et la Suva démontrent par ailleurs que des assurances publiques peuvent fonctionner de manière exemplaire en s’attachant à placer les intérêts de leurs assuré-e-s au centre de leurs préoccupations.

S’agissant de l’initiative de Gastrosuisse réclamant un abaissement de la TVA pour la restauration, le PSJ considère qu’il s’agit d’une fausse bonne idée. Si le texte est accepté, il provoquera un trou de 750 millions dans les caisses de la Confédération. Pour le combler, le Conseil fédéral a déjà annoncé qu’il adaptera à la hausse le taux réduit de TVA appliqué aux denrées alimentaires. Avec – pour effet – un renchérissement des denrées alimentaires, journaux, livres et médicaments qui pénalisera les familles ainsi que les revenus modestes et moyens. Une perspectie inacceptable pour le PSJ.

Sur le plan cantonal et ainsi qu’il l’avait fait lors des deux précédents scrutins consacrés à la question, le PSJ soutient avec détermination l’octroi du droit d’éligibilité aux étrangers dans les conseils communaux. Il juge que le Jura doit demeurer un canton précurseur en matière de droits politiques des étrangers. Il n’y a aucune raison de se priver des services de personnes bien intégrées qui souhaitent s’engager activement dans la communauté où elles vivent, élisent et payent des impôts.

Contacts :
Loïc Dobler, président du Parti socialiste jurassien
079 545 71 52
Jean-Yves Gentil, secrétaire politique du Parti socialiste jurassien
079 572 06 42

Autres articles

En octobre 2023, le groupe de travail a envoyé les statuts révisés pour consultation au Comité directeur, aux Sections, aux ...
Lire la suite
Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite