Investissements à Moutier: quand Berne ne respecte pas ses engagements

Communiqué de presse du PSA de Moutier

Le canton de Berne revendique de façon tout à faire inappropriée son désinvestissement financier en faveur de la Municipalité, particulièrement ce qui concerne les infrastructures routières. C’est ce qu’il répond en substance à une interpellation de députés bernois. Le PSA ne tolérera pas que la ville de Moutier soit sous-financée pendant les années qui précèdent son transfert dans le canton du Jura. L’entier du communiqué de presse à lire ci-dessous.

Personnel de santé: la solidarité n’est pas qu’un slogan

Le Groupe parlementaire socialiste a déposé mercredi lors de la séance du Parlement jurassien une résolution interpartis demandant au Gouvernement de soutenir, par une prime financière unique et substantielle, chaque salarié·e du système général de santé de la République et Canton du Jura. Il estime que l’État doit montrer qu’il est aux côtés des soignant·e·s et de tous les corps de métier des institutions de soin et leur faire part de sa reconnaissance et de son soutien. Cette résolution n’a pas été soutenue par une majorité composée des partis de centre-droite qui n’a pas jugé ce geste opportun 

Le Jura est confronté à l’aggravation de la crise sanitaire. La propagation du coronavirus s’accentue au fil des jours et concerne une partie de plus en plus large de notre population. 

Face à cette menace imprévisible, le personnel de la santé (à l’hôpital, dans les EMS et les institutions pour personnes handicapées ou dans les soins à domicile), subit une pression fortement déstabilisante et lourde à porter, alors qu’il est exposé aux risques de contamination. De plus, les horaires de travail modifiés, les heures supplémentaires imposées, la fatigue qui s’accumule et la charge émotionnelle ajoutent encore aux difficultés rencontrées par ces professionnel·le·s dans l’exercice de leur métier. 

Nous devons énormément à ces héros en blouse blanche, à l’ensemble de nos soignant·e·s et intervenant·e·s, qu’ils soient médecins, infirmières et infirmiers, ambulancières et ambulanciers, pharmacien·ne·s, aides-soignant·e·s, employé·e·s d’entretien, de la buanderie, de tous les corps de métiers que comporte la logistique hospitalière et sanitaire. L’État doit être à leurs côtés et leur faire part de sa reconnaissance et de son soutien. 

Malgré le fait que la résolution demandant l’octroi d’une prime à chaque salarié·e du système général de santé du canton du Jura n’ait pas obtenu les 31 voix requises pour être acceptée (26 pour, 12 contre et 16 abstentions), les membres du Groupe parlementaire socialiste estiment qu’il est impératif que la solidarité de l’Etat et de la société civile se manifeste concrètement et pas uniquement au travers des slogans de campagne. Les applaudissements destinés à celles et ceux qui sont en première ligne ne suffisent pas. Il est urgent d’agir et de montrer notre soutien à ces engagements essentiels par un geste de reconnaissance manifeste et le groupe parlementaire socialiste poursuivra son action en ce sens. Il a déposé en fin de séance une motion à ce sujet avec une demande de traitement en urgence. 

Delémont, le 28 octobre 2020 / Kle – Fma – Pch

Retrouvez nos candidates en vidéo!

La campagne pour le deuxième tour de l’élection au Gouvernement est lancée. En plaçant Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess à la deuxième et troisième place du premier tour, les électrices et électeurs jurassien.ne.s ont confirmé leur volonté de vivre dans un canton résolument solidaire. 

Retrouvez les deux ministres socialistes en vidéo ci-dessous, elles nous parlent de leur travail, des défis à venir et de leurs objectifs.

Un film réalisé par Murielle Macchi-Berdat.

Delémont, le 27 octobre 2020 / pch

Pour un Jura résolument solidaire

Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess entourées par une partie du nouveau groupe parlementaire socialiste

Les membres du Parti socialiste jurassien, réuni.e.s en Congrès ce mardi soir à Saignelégier, ont désigné par acclamation Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess pour le deuxième tour de l’élection au Gouvernement jurassien. En les plaçant à la deuxième et troisième place du premier tour, les électrices et électeurs jurassien.ne.s ont confirmé leur volonté de vivre dans un canton résolument solidaire. 

Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess ont été accueillies par des applaudissements très nourris par la septantaine de militant.e.s du PSJ réunis mardi en Congrès extraordinaire à la Brasserie des Franches-Montagnes à Saignelégier. Les deux ministres socialistes ont réaffirmé leur détermination et leur motivation à poursuivre leur engagement. « Au vu des résultats du premier tour et avec un siège supplémentaire au Parlement, les électrices et les électeurs nous montrent à nouveau leur confiance. La gauche est sortie renforcée des élections de dimanche», a déclaré Jämes Frein, président du PSJ. 

La présence de deux ministres socialistes au Gouvernement sera déterminante pour défendre les acquis sociaux, les principes de solidarité et d’ouverture, la concrétisation de l’égalité et une meilleure protection de l’environnement et des ressources.

Le discours prononcé par Elisabeth Baume-Schneider, Conseillère aux Etats, est à retrouver ici:

Pour le second tour, le Parti socialiste jurassien apportera également son soutien à la candidature de Céline Robert-Charrue Linder, candidate sur la liste Les Verts, formation politique dont les objectifs sont souvent proches de ceux portés par le PSJ. 

Les militant.e.s et sympathisant.e.s du PSJ, masqué.e.s, réunis à la BFM à Saignelégier

Enfin, le PSJ a défini ses mots d’ordre en vue des votations fédérales du 29 novembre : deux OUI à l’unanimité à l’initiative pour des multinationales responsables et à l’initiative pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre. 

Saignelégier, le 20 octobre 2020 / pch

Un score remarquable!

Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess occupent respectivement la 2e et 3e place au premier tour de l’élection au Gouvernement jurassien. Les électrices et électeurs jurassien.ne.s ont confirmé hier leur volonté de changement. Une volonté qui se traduit également au Parlement jurassien où le Parti socialiste jurassien décroche un siège supplémentaire. 

« Les résultats de ce premier tour sont éclatants. Je remercie les Jurassiennes et les Jurassiens, de toutes sensibilités politiques, pour leur confiance» a déclaré Jämes Frein, président du PSJ. La confirmation du rééquilibrage du Gouvernement jurassien, opéré lors de l’élection partielle au 1er mars avec l’élection d’une deuxième ministre socialiste, est nécessaire pour un Jura résolument solidaire et novateur dans ses politiques sociale, climatique et égalitaire.

Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess à l’heure des interviews (photo: Georges Henz)

Cette dynamique s’est déjà exprimée dans les urnes lors des derniers votations fédérales du 27 septembre. Les Jurassien.ne.s confirment ainsi leur volonté d’avoir une véritable politique sociale et environnementale avec une répartition plus juste des richesses, la concrétisation de l’égalité ainsi qu’une meilleure protection de l’environnement et de nos ressources. La situation actuelle montre également toute l’importance d’un service public fort pour répondre aux besoins de la population et du développement socio-économique de notre canton. En cette période troublée et incertaine, la présence de deux ministres socialistes est essentielle pour défendre les principes de solidarité et d’ouverture, pour une société plus juste et pour préserver les acquis sociaux. 

Du côté du Parlement jurassien, le PSJ sort également renforcé avec un siège supplémentaire dans la vallée de Delémont. En élisant 13 député.e.s, les citoyen.ne.s jurassien.ne.s confirment leur volonté de donner des réponses de gauche aux grands problèmes actuels. 

Les membres du Parti socialiste jurassien se réuniront en Congrès extraordinaire ce mardi 20 octobre à 19h30 à la Brasserie des Franches-Montagnes à Saignelégier pour prendre position sur les candidatures au deuxième tour de l’élection au Gouvernement jurassien qui se tiendra le 8 novembre.

Delémont, le 19 octobre 2020 / pch

Situation sanitaire préoccupante: annulation des stamms

Décidément, cette campagne sera jusqu’à son terme particulière et marquée du sceau de ce fichu virus. La situation sanitaire s’étant considérablement détériorée ces derniers jours, le comité directeur et le comité de campagne, réunis jeudi soir en visioconférence, ont pris à regret la décision d’annuler les stamms prévus dimanche dans les trois districts. Il est en effet difficile d’envisager que de telles organisations soient réellement opportunes ces prochains jours.

Nous avons envisagé toutes les alternatives possibles pour maintenir ces rendez-vous attendus et riches en émotion, mais la balance des risques étaient largement défavorables. Nous sommes résolument solidaires et cette décision est responsable et respectueuse des efforts entrepris par toute la population depuis des mois.

Pour avoir une possibilité d’échanger malgré tout, nous vous ferons parvenir un lien Zoom qui sera actif pendant le dépouillement et l’attente de dimanche. Quelques rendez-vous ponctuels permettront d’y faire le point de la situation et des impressions aux quatre coins du Jura.

Le Congrès de mardi est pour l’heure maintenu.

Delémont, le 16 octobre 2020 / pch

Sortez vos drapeaux et affichez vos couleurs!

Le Parti socialiste jurassien s’associe à l’action de « Moutier, ville jurassienne » lancée ce jour. Le PSJ invite les citoyennes et citoyens jurassien.ne.s à arborer un drapeau aux couleurs du Jura à leurs fenêtres. Toutes et tous solidaires avec Moutier! 

L’action a été lancée par « Moutier, ville jurassienne » suite au retrait du drapeau jurassien qui flottait depuis 30 ans sur l’Hôtel de Ville. Ce dimanche 18 octobre, les Prévôtois.e.s auraient dû participer pour la première fois aux élections cantonales jurassiennes suite au OUI du 18 juin 2017. Le PSJ appelle les Jurassiennes et les Jurassiens à témoigner leur solidarité avec leurs soeurs et leurs frères de Moutier. 

Le Parti socialiste jurassien invite également les partis politiques jurassiens, tous engagés dans les élections déterminantes de ce weekend, à témoigner eux aussi leur solidarité en participant à cette action. Unie, la classe politique jurassienne a su et saura démontrer que l’accueil de Moutier dans la maison jurassienne dépasse les clivages partisans. 

Les photos des drapeaux aux fenêtres peuvent être publiées sur les réseaux sociaux avec la mention #AvecMoutier. 

Delémont, le 14 octobre 2020 / pch

Baisse du chômage en septembre… Il est essentiel d’agir, dès aujourd’hui !

Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) a donné l’information jeudi que le taux de chômage passait de 5,1% à 5% dans le Jura. Cette apparente bonne nouvelle ne doit pas masquer la situation des personnes sans emploi dans notre canton.

Les demandeurs d’emploi, suivis par l’ORP, représentent 6,9% de la population active. Si l’on comptabilise les personnes en recherche d’emploi qui ne sont pas inscrites à l’ORP, la barre de 7% est dépassée. Cette situation est très alarmante et il faut que des « Assises de l’emploi » soient organisées au plus vite, comme le groupe parlementaire socialiste l’a proposé depuis plusieurs mois, sans succès.

La période de confinement a certes permis une pause dans la comptabilisation des jours chômés, reportant ainsi le délai de fin de droit des personnes dans cette situation. Mais cette période particulière ne doit pas cacher la situation compliquée que vont vivre les personnes sans emploi ces prochains mois, avec un marché du travail qui risque fort d’être asséché, réduisant fortement la possibilité de retrouver un emploi.

L’hypothèse de devoir faire face à une augmentation du nombre de personnes en fin de droit devant recourir à l’aide sociale est donc très forte. Le nombre d’entreprises recourant aux réductions d’horaire de travail (RHT) est aussi à considérer attentivement. Si 5’000 personnes étaient au bénéfice de cette mesure en mai dernier, aujourd’hui ce sont quelque 22’000 personnes qui pourraient être concernées.

Le Parti socialiste jurassien salue la mise en place de mesures complémentaires pour les entreprises, mesures annoncées début octobre. Il regrette toutefois qu’aucune proposition concrète n’ait été formulée au sujet du suivi des travailleuses et travailleurs, notamment en lien avec la formation professionnelle ou continue.

La consultation des représentant.e.s des entreprises ainsi que des travailleuses et des travailleurs est essentielle pour initier des mesures correspondant réellement aux attentes et aux besoins du terrain. L’intervention de notre groupe parlementaire, déposée en avril déjà et demandant une large concertation des différents milieux sous la forme d’états généraux, pourrait donc permettre d’agir dans ce sens et l’urgence réclamée pour le traitement de cette motion démontre aujourd’hui encore toute sa pertinence.

Le Parti socialiste est persuadé qu’en anticipant dès à présent les conséquences de la crise qui s’annonce, nous pourrons trouver des solutions pour les personnes sans emploi, par exemple au travers de mesures de réinsertion, de formation continue ou d’acquisition de compétences complémentaires, ou encore en développant des emplois permettant, si besoin, un droit aux indemnités chômage.

Il est essentiel d’agir, et ceci dès aujourd’hui !

Delémont, le 8 octobre 2020 / kle – jfr – pch

Justice sociale et climatique vont de pair

Le besoin d’un changement de société souffle dans les rues: des milliers de personnes se mobilisent pour une répartition des richesses plus juste, la concrétisation de l’égalité et une protection de l’environnement ambitieuse. Les politiques doivent aujourd’hui davantage prendre en compte les revendications de la société et tout mettre en oeuvre pour que l’ensemble de la population ait une vie digne en faisant face aux défis de notre temps. Nous sommes appelés aux urnes le 18 octobre pour renouveler nos autorités pour la prochaine législature.

La présence de deux ministres socialistes au Gouvernement ainsi qu’un renforcement de la députation au Parlement seront déterminants pour les décisions importantes à prendre ces prochaines années. Deux ministres socialistes, c’est défendre les principes de solidarité et d’ouverture, se battre pour une société plus juste, défendre des services publics forts, préserver les acquis sociaux, faire de l’égalité une réalité et répondre à l’urgence climatique. Le Parti socialiste jurassien défend ces causes depuis toujours et a permis de nombreuses réalisations concrètes pour le bien-être de toutes et tous. La dynamique de progrès qui se fait sentir partout nous amène à continuer de proposer pour notre canton des solutions modernes et solidaires : les transports publics gratuits jusqu’à 25 ans, une eau sans pesticides et en main publique ou la parité dans toutes les instances publiques.

Il est temps que la prise de conscience de la rue se traduise dans les urnes. Voter les listes socialistes au Gouvernement et au Parlement, c’est faire le choix déterminé de la dignité et de la justice sociale et climatique. 

Résolument solidaire. 

Parti socialiste jurassien 

Delémont, le 7 octobre 2020 / pch

La crise sanitaire ne doit pas se transformer en crise sociale

La pandémie de coronavirus qui nous touche  toutes et tous depuis ce printemps, avec ses conséquences financières, économiques et sociales, a mis encore davantage en lumière les failles de notre société. Aujourd’hui, l’engagement de l’Etat est essentiel pour éviter que les travailleuses et travailleurs et les personnes en situation précaire ne soient encore plus fragilisé.e.s. Le Parti socialiste jurassien se bat depuis des années pour un renforcement de notre système de solidarité, une meilleure régulation du marché du travail et le respect des droits sociaux. Depuis plus de 6 mois, de nombreuses personnes ne touchent que 80% de leur salaire. Des mois de chômage partiel qui mettent des centaines de ménages jurassiens dans une situation délicate. Le taux de chômage a dépassé les 5% dans notre canton: une personne sur 20 est désormais inscrite au chômage. Les jeunes sont particulièrement touchés. Selon le rapport social présenté en 2018, 25% de la population jurassienne est menacée de pauvreté. Des mesures doivent aujourd’hui être prises et rapidement: renforcement et élargissement des conventions collectives de travail, lutte contre le travail au noir, soutien aux personnes touchées par le chômage et notamment pour les plus de 50 ans. Le Parti socialiste s’engage pour une société ouverte, égalitaire et sans privilèges et un partage équitable des ressources. La composition du Gouvernement et du Parlement pour la prochaine législature sera déterminante pour assurer à toutes et tous une vie digne. Voter les listes socialistes au Gouvernement et au Parlement le 18 octobre, c’est choisir de prendre un virage plus social. 

Résolument solidaire. Parti socialiste jurassien

Delémont, le 2 octobre 2020 / pch

Moins de devoirs à la maison

Le Parlement a accepté ce jeudi par 33 voix contre 10 une motion de Fabrice Macquat qui demande de revoir le système des devoirs et de réduire le volume de travail à domicile. Le travail scolaire à la maison peut être un facteur d’inégalités entre les élèves. Tous les détails sur le site d’RFJ: https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20201001-Moins-de-devoirs-a-la-maison-pour-les-Jurassiens.html

La motion est à lire ici:

Autres thématiques mises en avant

Les député.e.s ont aussi débattu des antennes de téléphonie 5g: https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20201001-Antennes-5G-et-precaution-le-Parlement-jurassien-ne-va-pas-plus-loin.html

Le Parlement a malheureusement refusé, par 46 voix contre 12, la motion de Dominique Froidevaux intitulée « Donner une bouffée d’air aux communes touchées par les conséquences du Covid-19 en autorisant temporairement des reports d’amortissements ». L’argumentaire de Dominique Froidevaux à lire ici:

François-Xavier Migy a demandé, par le biais d’une motion, à l’instar de ce qui a déjà été fait par les cantons de Neuchâtel et de Genève, de créer les bases légales pour que les personnes de sexe opposé puissent se pacser.

Le Parlement a rejeté une motion interne du socialiste Nicolas Maître, qui souhaitait l’abolition de la protection policière de l’hémicycle.

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20200930-La-police-assurera-toujours-la-securite-des-deputes-jurassiens.html

Fabrice Macquat a déposé une motion interne qui demande que les fausses couches, les grossesses non évolutives et les grossesses extra-utérines soient remboursées.

Delémont, le 1er octobre 2020 / pch