Investissements à Moutier: quand Berne ne respecte pas ses engagements

Communiqué de presse du PSA de Moutier

Le canton de Berne revendique de façon tout à faire inappropriée son désinvestissement financier en faveur de la Municipalité, particulièrement ce qui concerne les infrastructures routières. C’est ce qu’il répond en substance à une interpellation de députés bernois. Le PSA ne tolérera pas que la ville de Moutier soit sous-financée pendant les années qui précèdent son transfert dans le canton du Jura. L’entier du communiqué de presse à lire ci-dessous.

Pour un Gouvernement plus équilibré

Le Parti socialiste jurassien (PSJ) se lance dans la course au Gouvernement. Il l’a annoncé ce matin devant la presse à Glovelier. Selon le PSJ, la composition actuelle du Gouvernement ne répond plus aux aspirations des Jurassiennes et des Jurassiens ainsi qu’aux défis actuels que sont une juste répartition des richesses et l’urgence climatique. Le PSJ estime indispensable de renforcer la sensibilité de gauche au Gouvernement en faisant élire un-e deuxième représentant-e socialiste aux côtés de Nathalie Barthoulot. A l’issue d’une démarche interne, le Comité directeur du PSJ proposera la candidature de Rosalie Beuret Siess à son Congrès qui aura lieu ce vendredi 6 décembre à St-Ursanne.

« Les excellents résultats du Parti socialiste et de la Jeunesse socialiste lors des dernières élections fédérales d’octobre nous donnent la responsabilité de nous engager pour cette partielle », a expliqué Jämes Frein, le président du PSJ, devant la presse. Dans sa composition actuelle, le Gouvernement jurassien doit être renforcé avec un-e seconde représentant-e de gauche pour promouvoir une société solidaire et une écologie responsable. Suite à une analyse de la situation, le PSJ souhaite saisir l’opportunité de l’élection partielle au Gouvernement pour contribuer à une nécessaire réorientation de la politique cantonale.

Après une procédure lancée à l’interne, le Comité directeur présentera la candidature de Rosalie Beuret Siess au Congrès de vendredi. Mariée, maman de deux filles, Rosalie Beuret Siess est âgée de 41 ans et est licenciée en Sciences sociales de l’Université de Lausanne. Elle dispose d’un solide bagage politique à tous les échelons et sa connaissance des dossiers et ses compétences sont largement reconnues. En plus d’être députée au Parlement jurassien depuis 2016, elle siège depuis deux ans au Conseil municipal de Porrentruy et gère avec efficacité le Département de l’Equipement. Elle a également siégé 13 ans au Conseil de Ville de Porrentruy dont elle a assumé la présidence en 2009. Lors de ce parcours, elle a prouvé à maintes reprises sa capacité à défendre ses convictions tout en privilégiant avec la même détermination la recherche de solutions constructives.

Au cours de ces dernières années, la majorité de droite est à l’origine de nombreuses décisions qui se sont prises au détriment des couches les moins favorisées de la population. C’est pourquoi le PSJ souhaite un rééquilibrage des forces politiques et cherchera à faire élire Rosalie Beuret Siess aux côtés de Nathalie Barthoulot. 

Glovelier, le 2 décembre 2019 /pch

L’Etat doit montrer l’exemple en matière de panneaux solaires

Le postulat developpé par Loïc Dobler intitulé « Panneaux solaires : et si l’Etat montrait vraiment l’exemple » qui demandait d’étudier les possibilités d’installation de panneaux solaires sur les bâtiments de l’Etat jurassien et s’intéresser aux possibilités de financement de telles installations (par exemple: public, autoconsommation, coopérative, public-privé, etc.) a été accepté par 55 voix, aucun refus et 4 abstentions.

Le Parlement a également débattu d’énergie éolienne lors de sa dernière séance. La fiche sur l’énergie éolienne du plan directeur cantonal a été largement acceptée. Le document encadre le développement des turbines dans le Jura. Détails sur le site d’RFJ:

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20191127-Le-Parlement-jurassien-accepte-la-fiche-sur-les-eoliennes.html

A l’heure des questions orales :

Nicolas Maître a interpellé le Gouvernement suite à un communiqué faisant état d’une recommandation d’équiper les véhicules de pneus silencieux et a demandé s’il était prévu une incitation financière de nature à encourager les conducteurs à faire ce choix et à contribuer ainsi à la diminution des nuisances liées au bruit routier.

Pierre-André Comte a dénoncé de nouvelles manœuvres du Conseil exécutif bernois suite à une demande d’accès au registre électoral et s’est enquis de l’appréciation du Gouvernement à ce sujet.

Murielle Macchi-Berdat est revenue sur une séance d’information et de discussion initiée par l’Office de l’Environnement intitulée « Alimentation en eau potable, où en est-on ? Cette réunion des principaux acteurs de la gestion des eaux souterraines et des réseaux de distribution d’eau potable avait pour objectif louable de débuter un processus de renforcement des relations entre distributeurs d’eau et services de l’Etat. Après avoir relevé le bienfondé d’une telle démarche, elle s’est étonnée de l’intrusion d’un prestataire privé dans une discussion communes-cantons, s’est inquiétée que le Gouvernement néglige ainsi les risques en transmettant la gestion de données sensibles au secteur privé et a souhaité obtenir des explications sur la vision politique du Gouvernement en la matière.

Au chapitre des interventions traitées lors de cette séance :

Nicolas Maître a développé son interpellation « Toujours autant d’inquiétudes dans la mise au concours des lignes de bus ».

Vous retrouverez sa prise de position ici:

-Lors du traitement du rapport du Gouvernement sur les affaires extérieures, Pierre-André Comte a exprimé son étonnement par rapport à l’intention trop discrète du Gouvernement accordée à la politique extérieure. 

-La motion de Pierre-André Comte demandant une loi instituant un Conseil des aînés a quant à elle été refusée par 38 voix contre 19 et 2 abstentions. L’objectif aurait été d’agir dans le sens d’une solidarité accrue entre les générations, d’une ouverture au pluralisme et d’un rapprochement interculturel. Ce conseil aurait également été appelé à conseiller le gouvernement sur toutes les questions concernant les aînés.

Les députés du groupe parlementaire socialiste ont par ailleurs déposé plusieurs interventions pendant cette séance :

-Une motion urgente « Mise au concours des lignes de bus du Jura- Consultation des syndicats » a été déposée par député Nicolas Maître et sera à l’ordre du jour de la prochaine séance et décembre.

-La députée Murielle Macchi-Berdat a transmis une motion « Pour une procédure de permis de construire ordinaire pour toute construction de stations émettrices ou tout changement de fréquence et de technologie des émetteurs »

-Le député Pierre-André Comte est l’auteur de 2 interpellations « Agenda 2030 : logique, inconscience ou mauvaise gouvernance ? » et « Relations extérieures : les incohérences dans les mouvements au sein de l’administration jurassienne »

Delémont, le 1er décembre 2019 / Kle + Pch

Dépérissement forestier: appel à l’aide entendu par la Confédération


L’appel à l’aide de Claude Hêche à la Confédération pour aider les forêts a été entendu. Le Conseil fédéral a accepté en fin de semaine passé sa motion en ce sens. Le texte, issu d’un travail collectif entre les quatre élus jurassiens aux Chambres fédérales et co-signé par 28 sénateurs, demandait que la Confédération se dote d’une stratégie globale pour l’adaptation de la forêt face aux changements climatiques ainsi qu’une possibilité de soutien financier. La stratégie intégrera autant la protection de la forêt que les propriétaires ou encore l’économie forestière. Plusieurs cantons, dont le Jura, doivent faire face à un dépérissement forestier impressionnant: 200’000 mètres cube de hêtres sont par exemple en train de mourir sur le territoire cantonal. A l’avenir, les changements climatiques vont impacter durablement nos forêts et remettre en cause l’économie forestière. 


Vous trouverez la motion ici: https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20194177

Delémont, le 1er décembre 2019 / pch

Nathalie Barthoulot fait son entrée au comité de la CDAS

Photo: Georges Henz

Les directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales ont élu la ministre socialiste au sein de leur comité. Nathalie Barthoulot devient membre de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS). Une décision qui a été communiquée en fin de semaine passée.

Le communiqué de presse de la CDAS à lire ici:

https://ch-sodk.s3.amazonaws.com/media/files/2019.11.29_SODK_MM_f.pdf

Delémont, le 1er décembre 2019 / pch – source: www.rfj.ch

L’orthodoxie budgétaire ne doit pas détruire le rôle de l’Etat !

Le Gouvernement jurassien a dévoilé ses dernières mesures d’économies la semaine passée: diminution de 20.- des subsides d’assurance maladie des enfants et des jeunes adultes par rapport à la proposition initiale, diminution de 300’000.- à l’Hôpital du Jura pour les prestations d’intérêt général (l’HJU qui a déjà subi des diminutions ces dernières années pour ces mêmes prestations), baisse de salaire de 4.17% de certains enseignants, subventionnement proche de zéro de la coopération pourtant inscrite dans la Constitution et diminution des subsides à l’agriculture.

Le Gouvernement justifie ces mesures en appliquant rigoureusement le taux de 80% minimum d’autofinancement prévu dans le mécanisme de frein à l’endettement. Le PSJ ne soutient pas ces mesures et souhaite que l’on prenne un peu de recul pour les raisons suivantes :

1)      Les prévisions des années précédentes en termes d’autofinancement par rapport aux comptes de résultat sont systématiquement sous-estimées, en moyenne de 20% :

 20142015201620172018
Budget80.49%80.80%80.86%84.67%82.84%
Comptes100.77%108.2795.72%105.73%96.94%

2)      Il faut avoir une vision plus lissée dans le temps et ne pas se focaliser sur une seule année, la moyenne des 5 dernières étant de 101.5% d’autofinancement !

3)      Le Parlement est compétent pour déroger au frein à l’endettement en cas d’évènement extraordinaire, à lui de décider si cette votation populaire modifiant le budget quelques semaines avant son traitement au parlement est un évènement exceptionnel. 

4)      Une possibilité est d’utiliser la réserve conjoncturelle dans la présentation du budget, comme ce fut le cas en 2016, 2017, 2018 et dont les montants prévus n’ont jamais été prélevés. 

Le PSJ ne soutient ni la forme ni le fond des mesures proposées par le Gouvernement et invite son groupe parlementaire à s’y opposer lors des débats sur le budget.

Jämes Frein, président du PSJ

Delémont, le 13 novembre 2019 / Jfr

Non aux cadeaux fiscaux pour les famille aisées

La majorité de droite de l’UDC, PLR et PDC a décidé d’augmenter les déductions pour enfant à 10’000 francs. Ce qui est vendu comme un soutien aux familles est en fait un cadeau pur et simple aux plus hauts revenus. Ce ne seraient que celles et ceux qui n’en ont pas besoin qui bénéficieraient de ces déductions sur l’impôt fédéral direct. Cette mesure profiterait surtout aux familles dont le revenu est supérieur ou égal à CHF 150 000.-. La classe moyenne paierait la facture. Une politique familiale efficace ne se mène pas au travers d’incitations fiscales.

Signez et faites signer le référendum!

Infos ici: https://www.sp-ps.ch/fr/campagnes/recoltes-de-signatures/non-aux-cadeaux-fiscaux-pour-les-familles-aisees

Lignes de bus, énergie, agressions LGTBIphobes,.. compte-rendu du Parlement

A l’heure des questions orales :

Nicolas Maître a interpellé le Gouvernement suite à un reportage radiophonique faisant état des manières malhonnêtes et déloyales de certaines entreprises soumissionnaires ayant pour conséquence d’accroître la pression sur les employés des entreprises de transports publics jurassiens, augmentant aussi l’incertitude professionnelle à laquelle ils sont confrontés dans le cadre de la nouvelle adjudication des lignes de bus et a demandé si le Gouvernement était conscient des risques de dumping salarial inhérent à une telle procédure et quelle était sa position par rapport à ces procédés douteux.

Fabrice Macquat s’est inquiété des conséquences du projet de géothermie profonde avec une perte de valeur possible pour les bâtiments voisins, sans possibilité d’assurer un tel risque et sans garantie que la somme mise à disposition par les promoteurs soit suffisante pour compenser les pertes ou les coûts des dommages subis.

Jean-Daniel Ecoeur a demandé suite à l’abandon du programme informatique qui avait été utilisé lors du dépouillement des élections 2015 à la satisfaction des communes, s’il était envisagé de remettre à disposition des communes un tel outil informatique pour les prochaines échéances électorales et ce, gratuitement.

Au chapitre des interventions traitées ce jour :

-la motion « Pour des statistiques en matière d’agressions LGTBIphobes» de la députée Rosalie Beuret Siess a été refusée par 30 contre  26 pour et 2 abstentions.

-la motion « Augmentation de la rétrocession, par la France, de l’impôt des frontaliers » du député Nicolas Maître a été acceptée sous forme de postulat par 52 voix et 6 abstentions. Ce texte demande de mandater la Confédération pour négocier dès à présent avec la France la rétrocession à 9% de la masse salariale au lieu du taux fixé actuellement à 4.5%, et ceci avec ou sans le soutiendes sept autres partenaires cantonaux concernés par ledit accord.

Murielle Macchi-Berdat a quant à elle défendu avec succès la motion « Le volet mobilité aussi dans la Conception cantonale de l’énergie » qui a été acceptée par 45 voix contre 9 et 5 abstentions. Cette intervention demande que la mobilité, qui représente tout de même 33% de la consommation énergétique, soit traitée de manière plus spécifique qu’actuellement dans le la CCE. 

Les députés ont également accepté une motion qui demande la mise en place d’un système d’alarme en cas de violences faites aux femmes. Murielle Macchi-Berdat est montée à la tribune pour défendre la proposition du PCSI, son argumentaire à lire ci-dessous:

Les députés du groupe parlementaires ont par ailleurs déposés trois interventions pendant cette séance :

-Une interpellation du député Nicolas Maître « Toujours autant d’inquiétude dans la mise au concours des lignes de bus ! »

-Le député Pierre-André Comte a déposé une question écrite intitulée « L’avenir de Bellelay nous concerne » et une motion « Moyens à mettre en œuvre pour la sauvegarde de l’autonomie communale »


Delémont, le 5 novembre 2019 / Kle et Pch

MERCI

MERCI. 

Merci d’avoir voté pour nos candidat.e.s et d’avoir fait voter les listes socialistes. 

Merci d’avoir fait rayonner nos idées, nos valeurs et nos convictions. 

Merci pour le travail sur le terrain, pour le travail de coulisses et pour votre généreuse disponibilité. 

Merci d’avoir accompagné nos candidat.e.s, d’avoir préparé des tartines de miel, une excellente soupe à la courge,… 

Merci d’avoir sollicité vos proches et vos connaissances, d’avoir collé (et recollé) des affiches et écrit des cartes. 

Merci simplement pour votre confiance. 

Grâce aux excellents résultats d’Elisabeth et de Pierre-Alain, mais également de MathildeLoïcLeïla et Joakim, le PS devient la première force politique jurassienne avec 27% des voix et ce malgré la poussée des Verts. Nos idées et nos arguments ont été entendus. 

Un grand bravo tout spécialement à la Jeunesse socialiste jurassienne qui s’est mobilisée pendant la campagne avec un énorme enthousiasme et est ainsi devenue le premier parti de jeunes du canton. 

Au niveau suisse, la majorité de droite au Conseil national a été renversée. “La nouvelle législature promet, enfin, de réels progrès sociaux et environnementaux » a déclaré dimanche le président du PS Suisse Christian Levrat. 

Il faudra maintenant travailler et concrétiser nos idées en actions et ne pas nous reposer sur nos lauriers. Nuls doutes qu’Elisabeth et Pierre-Alain défendront avec force et vigueur les intérêts de toutes et tous les Jurassien-ne-s ainsi que la place du Jura sous la coupole fédérale. Salaires décents, service public fort, système de santé au financement supportable, égalité, solides assurances sociales, formation, solidarité, environnement et énergies renouvelables et locales, économie solidaire,… les dossiers – et les défis – sont nombreux. 

Il sera également rapidement temps de préparer la suite avec notamment les élections cantonales qui auront lieu en automne 2020 et l’élection partielle au Gouvernement en début d’année prochaine. 

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de travailler à vos côtés dans les mois à venir. 

Au nom du comité de campagne, MERCI. 

Votation cantonale du 20 octobre: position du PSJ

Lors de l’élaboration du budget 2019, les député-e-s du groupe parlementaire socialiste ont privilégié une politique responsable face aux difficultés financières que connaît notre canton et estimé que le report de la baisse fiscale était de nature à donner un coup de pouce aux finances cantonales et communales déjà bien impactées par la réforme fiscale des entreprises. Le comité directeur partage cette vision et fait le constat que l’impact pour les citoyens à faible capacité financière est quasi nul. Le PSJ privilégie un maintien des prestations aux plus modestes plutôt qu’une baisse favorisant les plus aisés et recommande d’accepter le report d’une année de la baisse fiscale en votant OUI à la révision de la loi le 20 octobre.

Delémont, le 3 octobre 2019

Antennes 5G: appliquer le principe de précaution

De nombreuses voix s’élèvent conte l’implantation d’antennes 5G, comme ici à Courchapoix

Le député-suppléant de Courroux Fabrice Macquat s’est étonné mercredi à l’heure des questions orales au Parlement du nombre croissant de demandes de permis de construire pour de nouvelles antennes de téléphonie avec la technologie 5G dans le Jura. Il a le sentiment que les opérateurs veulent en installer un maximum avant les conclusions du rapport demandé par la Confédération, qui pourrait aboutir à un moratoire si les analyses démontrent la dangerosité de cette technologie aux effets encore peu connus.

Sa question orale à lire ici:

Le Parlement a accepté à 57 voix contre 0 et 0 abstention la motion transformée en postulat de Mélanie Brülhart intitulée « Politique cantonale d’achat responsable ».

Les député-e-s ont aussi accepté par 56 voix contre 0 et 1 abstention la motion interne de Pierre-André Comte intitulée « Stopper une évolution scandaleuse des prix des médicaments ». Ils entendent dénoncer le prix des médicaments destinés au traitement du cancer. Le Parlement va s’adresser aux Chambres fédérales pour leur demander d’édicter de nouvelles bases légales donnant les moyens à l’OFSP de freiner la hausse des médicaments. 

Tous les détails sur le site d’RFJ:

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20191002-Le-Parlement-jurassien-veut-une-intervention-aux-Chambres-federales-sur-le-prix-des-medicaments.html

Le plénum a donné son accord à 32 voix contre 23 et 3 abstentions le postulat de Mélanie Brülhart intitulé « Reconnaissance des familles d’accueil jurassiennes ».

Par contre, les député-e-s n’ont pas voulu par 31 voix contre 23 et 3 abstentions du postulat de Noémie Koller intitulé « Développer l’offre en mobilité douce en améliorant le réseau cyclable grâce à l’aménagement de bornes rechargeables pour les vélos électriques sur certains circuits-clés ».

Rosalie Beuret a posé une question orale sur l’énergie-bois:

L’Association interjurassienne grève des femmes demande du changement et du concret aux député-e-s jurassien-ne-s

Des membres de l’organisation ont manifesté mercredi matin devant le Parlement et ont remis aux député-e-s un document qui contient plusieurs revendications. Le compte-rendu d’RFJ à lire ici:

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20191002-Les-femmes-en-appellent-au-Parlement-pour-l-egalite.html

Congé parental: ce sont les cantons qui doivent décider

Le PSJ, comme le PS de Neuchâtel et de Berne, a déposé hier une initiative cantonale: le texte demande aux chambres fédérales de prendre en compte la volonté des cantons de légiférer.

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20191002-Le-PS-veut-que-les-cantons-puissent-decider-en-matiere-de-conge-parental.html

Sources: www.rfj.ch, www.jura.ch et Le Quotidien jurassien

Delémont, le 3 octobre 2019 / pch