AVS 21 – un affront fait aux femmes!

La décision prise mercredi par la majorité bourgeoise du Conseil national concernant la réforme AVS 21 est un affront fait aux femmes de ce pays. Deux ans après la Grève des femmes et malgré plus de 300’000 signatures contre une réduction des rentes au détriment des femmes, ces dernières voient leurs rentes péjorées. Les Femmes socialistes s’opposeront avec véhémence à ce projet et soutiendront un éventuel référendum.

Le communiqué complet des Femmes socialistes suisses à lire ici: https://www.sp-ps.ch/fr/publications/communiques-de-presse/avs-21-un-affront-fait-aux-femmes

Delémont, le 10 juin 2021 / pch

Mélanie Brulhart Nusbaumer au Conseil d’administration de l’Hôpital du Jura

Notre camarade de Delémont a été récemment nommée par le Gouvernement jurassien. Le Conseil d’administration a pour tâche d’élaborer la stratégie à court, moyen et long terme pour l’Hôpital du Jura. Il est l’autorité stratégique de l’établissement et doit veiller à son bon fonctionnement, élaborer sa stratégie et porter le souci permanent lié à la qualité des prestations et au maintien de la sécurité sanitaire de l’ensemble de la population jurassienne. (source: www.h-ju.ch)

Mélanie Brulhart Nusbaumer nous parle de son engagement en quelques questions:

PSJ: quels seront les grands enjeux stratégiques ces prochaines années? 

Mélanie: les négociations pour la prochaine liste hospitalière sont en cours, la liste hospitalière définit l’ensemble de l’offre de soins hospitaliers stationnaires pour les citoyen-nes jurassiens. Parallèlement, il y a périodiquement des décisions fédérales au sujet des différents tarifs à appliquer (ambulatoires, rééducation, etc.). Nous devrons négocier ces tarifs avec les assureurs et les mettre en œuvre. 

Notre but est d’offrir la meilleure offre possible aux Jurassiennes et Jurassiens, pour qu’ils puissent bénéficier de soins de grande qualité dans leur canton. Dans cette idée, une refonte du site internet www.h-ju.ch permettra aux citoyens d’obtenir plus d’informations sur toute les possibilités de traitements dans leur hôpital.

Du côté des investissements, le projet d’assainissement du site de Saignelégier devra démarrer prochainement. Ce nouvel établissement permettra de prendre soins de nos aînés dans d’excellentes conditions. 

Le conseil d’administration se prépare également à la prochaine venue de Moutier dans le Jura. Si l’on se projette plus loin, je serais très motivée à participer au projet de construction et d’organisation du nouvel hôpital, dont on parle depuis plusieurs années, mais il faut d’abord tout mettre en œuvre pour reprendre une activité régulière suite à la pandémie.  

PSJ: en période de pandémie, est-ce que ton engagement prend encore davantage de sens?  

Mélanie: les effets de la pandémie ont eu des répercussions importantes sur notre situation financière en 2020, heureusement, l’H-JU a pu compter sur une aide extraordinaire du Canton décidée par le Parlement ce printemps. Le premier trimestre 2021 a également été difficile, car il n’y a pas encore eu de normalisation de l’activité. Le Conseil d’administration met tout en œuvre pour éviter des répercussions sur le personnel de l’hôpital.

Personnellement, j’ai travaillé au sein de l’hôpital durant la pandémie, mon investissement au côté de mes collègues, proches ou éloignés a été total. Il existe une grande solidarité entre les employé-es, qui a encore été renforcée durant cette période pénible. Il est clair que je vais continuer à m’engager pour tous les employés de l’H-JU, dont je suis la représentante au conseil d’administration.

Delémont, le 1er juin 2021 / pch

Parlement jurassien: focus sur les interventions socialistes

Les député.e.s. étaient réunis ce mercredi à la halle des expositions à Delémont pour une séance plénière.

Plénum du 26 mai 2021 à la halle des expositions à Delémont

La fonction publique à nouveau prise pour cible

Le personnel de l’Etat était à nouveau au menu des discussions du Parlement ce jour. Après la réduction de 3% des effectifs décidée il y a un mois par la majorité de droite du législatif (détails ci-dessous), c’est le système des annuités qui était aujourd’hui pointé du doigt.

Le groupe socialiste est monté au créneau: “de manière générale, les attaques auxquelles nous assistons contre la fonction publique ce jour sont indignes. Nous avons toutes et tous collectivement voulu l’Etat que nous avons au travers de nombreuses décisions politiques ces dernières années. Vouloir crier avec les loups que la fonction publique est responsable de tous les maux est une insulte faite à l’engagement quotidien des employé.e.s de l’Etat, des communes et du domaine du parapublic“, a déclaré à la tribune le député Patrick Cerf. L’entier de son intervention est à lire ici:

Le Parlement a finalement refusé la motion PDC “Modification du décret sur les traitements du personnel de l’Etat » et refusé sous forme de postulat la motion PLR « Pour une révision du décret sur les traitements du personnel de l’Etat et mise en adéquation avec les réalités économiques et sociétales ».

Les autres dossiers du jour…

A noter encore que le Parlement a refusé de déroger au frein à l’endettement, comme le demandait une motion du PCSI soutenue par le PS. Une décision que le PS regrette bien évidemment.

Enfin, le législatif cantonal a accepté un crédit de plus de 800’000 francs pour l’agrandissement du tunnel de La Roche entre Glovelier et St-Brais.

C’est le député franc-montagnard Nicolas Girard qui a présenté la position du goupe socialiste. “Enfin, la perte de temps modeste et occasionnelle pour les usagers n’est pas déterminante au point de nécessiter un investissement public proche du million. En conclusion, au vu des éléments portés à notre connaissance, nous refuserons ce crédit et proposons d’investir davantage à l’avenir, par exemple dans des pistes cyclables ou des aménagements sécuritaires des traversées de villages. Ces dernières sont aussi la cause de stress permanent pour les professionnels de la route“. Intervention complète à lire ci-dessous.

Soutien supplémentaire à la santé et à la culture

Les député.e.s ont accepté l’arrêté qui octroie un crédit supplémentaire de 9 millions de francs pour atténuer les conséquences financières de la crise du Covid dans les institutions de santé qui remplissent une mission d’intérêt public. Loïc Dobler a défendu la position du groupe socialiste, son intervention est à lire ici:

Le Parlement a également accepté un crédit additionnel de 2 millions de francs en faveur de la culture en proie aux difficultés liées à la crise du coronavirus. Détails sur le site d’RFJ: https://www.rfj.ch/Scripts/Index.aspx?id=5757942

A l’heure des questions orales…

Patrick Cerf a interrogé le Gouvernement sur les travailleurs détachés et le salaire minimum jurassien.

Nicolas Maître a lui demandé au Gouvernement des précisions sur le réseau haut-débit, en lui demandant de faire pression sur Swisscom pour qu’elle respecte le mandat que la Confédération lui a confié.

Fabrice Macquat s’est lui inquiété du prix de l’électricité.

Des propositions concrètes pour les apprenti.e.s

Raphaël Ciocchi a rapporté la position du groupe socialiste sur la motion 1371 sur l’aide aux apprenti.e.s. “Le Groupe socialiste s’est beaucoup interrogé. Si l’intervention vise un but louable, à y regarder de plus près, le risque est grand qu’elle rate sa cible : les mesures engagées dans le contexte COVID-19, avec une mesure phare, celle de l’aide financière aux entreprises formatrices, ont été prise dans l’urgence, avec une vision à court terme. Or, le manque de places d’apprentissage à de multiples causes qui n’ont finalement que peu à voir avec la crise sanitaire et économique que nous vivons“. Il propose également toute une série de mesures concrètes. Le développement complet à lire ici.

Interventions déposées par nos camarades

Lisa Raval demande, via une motion, une meilleure prévention face aux petits crédits.

Leïla Hanini demande, au travers d’un postulat, l’instauration d’une véritable journée à école continue dans le Jura.

Fabrice Macquat souhaite, via une motion, que le Gouvernement agisse contre les inégalités sociales face à la santé.

Fabrice Macquat demande via une question écrite que faire des stocks de vaisselle en plastique pour les organisateurs de manifestations.

Florence Chaignat a déposé une question écrite sur la chasse nocturne des sangliers.

Claude Schlüchter interroge lui le Gouvernement via une question écrite sur l’utilisation d’anglicismes dans une publicité de la Banque cantonale du Jura.

L’Association jurassienne de protection des animaux doit bénéficier d’une aide accrue: c’est ce que demande Pierre-André Comte via une motion.

Quelle action pour la protection de la faune sauvage? Nicolas Girard a déposé un postulat pour demander au Gouvernement de produire un rapport dans notre canton pour créer par exemple des corridors faunistiques pour éviter les accidents.

Le prix du bois flambe. Pierre-André Comte demande au Gouvernement via une motion de faire un nouvel inventaire forestier et à exiger des propriétaires de forêts la révision de leurs plans de gestions pour répondre à l’exigence écologique d’aujourd’hui.

Quel avenir pour la politique de coopération de l’Etat? Pierre-André Comte interpelle le Gouvernement à ce sujet.

Delémont, le 26 mai 2021 / pch

Des changements à la JSJ

La Jeunesse Socialiste Jurassienne s’est récemment réunie en assemblée à l’ancien pavillon A16 de Porrentruy. Au programme: élections statutaires pour le comité et adoption des recommandations de vote pour le 13 juin 2021.

Modifications statutaires et élections au comité

Les membres présent.e.s ont tout d’abord accepté à l’unanimité une modification des statuts permettant l’introduction d’un mode de fonctionnement plus horizontal au sein du comité, abolissant de fait la fonction de co-président.e du parti. L’attribution des responsabilités parmi les membres élu.e.s au comité incombe à ce dernier, celui-ci ayant désormais la compétence de s’auto-organiser.

L’assemblée a également pris acte du départ de Leïla Hanini, co-présidente, de Colin Vollmer et de Youri Zwahlen après respectivement trois, un et trois ans passés au comité et les a vivement remerciés pour tout le travail effectué durant leur mandat.

En ce qui concerne les élections statutaires, trois personnes ont fait acte de candidature et celles siégeant déjà au comité se sont représentées. Le nombre de candidat.e.s étant égal au nombre de sièges à pourvoir, l’assemblée a procédé à l’élection des membres en bloc et à l’unanimité.

Le nouveau comité de la Jeunesse socialiste jurassienne se compose dès lors des personnes suivantes (les nouvelles arrivées étant suivies d’un astérisque) :

– Valentine Barthoulot de Delémont ;

– Juliette Gygax de Courtételle ;

– Axalia Vollmer de Delémont* ;

– Laurent Jecker de Delémont ;

– Valère Lovis de Vicques* ;

– Aitor Meyer de Moutier ;

– Romuald Siess de Vendlincourt*.

Le communiqué complet à lire ici:

Delémont, mai 2021 / pch

Votations du 13 juin: positionnement du PSJ

Le Parti socialiste jurassien a arrêté ses recommandations de vote en vue des prochaines votations fédérales et cantonale. Il soutient l’initiative cantonale sur l’égalité, la loi sur le CO2, la loi Covid et l’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse », mais refuse la loi sur le terrorisme. La liberté de vote a été décidée pour l’initiative « Pour une eau potable propre et une alimentation saine ». Les membres et sympathisant.e.s du PSJ ont eu l’occasion de débattre de ces six objets cette semaine lors de deux réunions virtuelles. 

Le PSJ, en raison des règles sanitaires en vigueur, a renoncé à réunir ses membres. Toutefois, deux soirées ont été mises sur pied pour permettre aux camarades d’échanger et de débattre des différents objets avec les élu.e.s. fédéraux Elisabeth Baume-Schneider et Pierre-Alain Fridez, les deux ministres Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess, la présidence du parti ainsi que plusieurs invité.e.s. Une cinquantaine de membres ont participé à ces échanges. 

Mots d’ordre sur les objets fédéraux: 

  • Loi sur le CO2: OUI 
  • Loi Covid: OUI
  • Initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse »: OUI 
  • Loi sur le terrorisme: NON 
  • Initiative « Pour une eau potable propre et une alimentation saine: liberté de vote 

Le PSJ soutient l’initiative « pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». Ces produits ont de graves effets sur la santé humaine et la biodiversité. Les importations étant soumises aux mêmes conditions de production, l’initiative aura un effet positif sur les autres pays producteurs. C’est un défi à relever qui ne touchera pas que l’agriculture mais aussi nous, citoyens, dans nos modes de consommation. Les membres du parti se sont montrés plus réservés sur l’initiative « pour une eau potable propre et une alimentation saine ». Malgré un titre accrocheur, plusieurs camarades ont relevé que le texte manquait sa cible, ne réglait pas le problème des pesticides et visait de manière trop exclusive le travail des agricultrices et des agriculteurs; d’autre part: les exploitants agricoles qui renoncent aux paiements directs, les particuliers, les entreprises et les collectivités pourront continuer à les utiliser. L’assemblée étant partagée, la liberté de vote a été décidée. 

L’égalité salariale doit enfin être une réalité 

Il est temps que notre canton prenne des mesures concrètes pour réaliser l’égalité salariale. Dans le Jura, le pourcentage d’inégalités s’élève à 23% (contre 18% en Suisse). A noter que l’Etat jurassien fait figure d’exemple avec une différence salariale de moins de 0.5%. Le PSJ soutient cette initiative qui améliorera la condition salariale des femmes et aura un réel impact sur l’ensemble des ménages. 

Retrouvez également l’argumentaire rédigé par la section de Fontenais.

Delémont, le 7 mai 2021 / pch

Eviter la détention des enfants migrants

Le Conseil national est réuni en session spéciale du 3 au 5 mai. Le conseiller national Pierre-Alain Fridez est intervenu une nouvelle fois sur la détention des enfants migrants en défendant une motion qui demande d’éviter ces pratiques. La Conseillère fédérale Karine Keller-Sutter a donné d’excellentes nouvelles: en 2020, seuls 4 enfants ont été détenus dans notre pays. Pierre-Alain Fridez a déposé trois interventions en quatre ans sur ce sujet, des interventions qui ont porté leurs fruits. Le conseiller national a finalement retiré sa motion, car sur ce sujet la majorité de droite du parlement est peu ouverte et un refus de la motion aurait pu donner un mauvais message pour la suite de ce dossier.

L’intervention de Pierre-Alain Fridez à revoir ci-dessous.

Elucider des crimes graves grâce à l’ADN? Des risques pas anodins…

Le Conseil national a également débattu de la loi sur le profil ADN. Des critères éthiques et précis sont nécessaires, selon le PS, pour utiliser le phénotypage. Au vote final, la loi a été adoptée par 125 voix contre 54 et 12 abstentions. Le dossier passe maintenant au Conseil des Etats.

“Au moment où l’on parle d’analyse de l’ADN, il est impératif de garder à l’esprit l’importance d’opter pour des mesures proportionnées et respectueuses de la sphère privée, car dès que l’on perle d’ADN on touche à ce qui est l’essence même des caractéristiques de chaque individu. Toutes les réflexions menées sur ce sujet doivent vraiment être empruntes de respect, d’une éthique irréprochable et d’une volonté claire de protéger autant que faire ce peu la sphère privée.”. L’entier de l’intervention de Pierre-Alain Fridez à revoir ci-dessous.

Delémont, le 5 mai 2021 / pch

Reflets du Parlement: attaques contre les effectifs de l’Etat

Le ton de la législature a été donné mercredi au Parlement jurassien: la majorité de droite veut diminuer les effectifs de l’Etat. Une motion du PDC qui demandait au Gouvernement une réduction d’au moins 3% des EPT d’ici à 2025 a été acceptée par 30 voix contre 28 et 2 abstentions. La gauche s’est opposée en bloc à cette motion.

La députée socialiste Jelica Aubry Janketic, qui est montée au créneau contre ce texte, a rappelé que “il faut être conscient que la diminution d’EPT ne pourra se faire sans nuire à la qualité du service public. On peut aussi s’inquiéter des conditions de travail de celles et ceux qui devront compenser la réduction des ressources. Ensuite une suppression de postes nécessite une réorganisation profonde des prestations avec une priorisation de ces dernières. Il est également impératif de faire connaitre à la population les conséquences de ce genre de décisions sur les prestations, nous déplorons de plus le fait que le motionnaire n’ait pas joint à sa proposition de suppression de postes, une proposition concrète de suppression de prestations”.

Son intervention complète à la tribune à lire ici:

Le communiqué de presse du PSJ à lire ci-dessous:

A l’ordre du jour également…

Jelica Aubry Janketic a développé son interpellation sur la pérennité de la structure sport-arts-études

A l’heure des questions orales, Gaëlle Frossard s’est inquiétée des conditions de travail des employé.e.s dans le secteur de la restauration. 

Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les ministres, Chères et Chers collègues, 

Depuis un peu plus d’une semaine, il est à nouveau possible de boire un café ou de manger un morceau sur une terrasse. Avec bien évidemment des mesures strictes: quatre à table, masques et distances. Un assouplissement à saluer mais qui nous inquiète, notamment pour le personnel. L’ouverture des terrasses dépend bien évidemment des conditions météorologiques, avec un risque de précarisation des conditions de travail des employé.e.s. Dans le secteur de la restauration, les demandes de RHT se font à l’avance pour chaque mois. Ensuite seulement un décompte est établi en fonction de l’utilisation ou non des RHT. L’Etat a-t-il prévu de sensibiliser les établissements, respectivement l’association faîtière, au fait de maintenir les demandes de RHT pour les mois à venir? Quitte à ce qu’elles ne soient pas utilisées en cas de beau temps. 

L’article de RFJ à lire ci-dessous.

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20210428-Les-terrasses-n-empechent-pas-les-APG-et-la-RHT.html

Nicolas Girard a lui posé une question au Gouvernement sur l’usage de produits phytosanitaires sur les bords de l’Allaine.

Pierre-André Comte a lui questionné le Gouvernement sur un possible changement de nom de la Salle St-Georges à Delémont. 

Dans les interventions déposées… 

Pierre-André Comte a déposé une interpellation pour connaître le positionnement de l’Etat sur un éventuel passeport vaccinal:

Pauline Christ Hostettler a déposé une question écrite: « le sport amateur taclé par la pandémie? ». Elle s’inquiète des conséquences de la pandémie sur le sport amateur, sur leurs finances et sur l’engagement bénévole notamment. Elle demande au Gouvernement un inventaire des besoins financiers des structures sportives amateurs ainsi que la mise en place de soutiens. 

Raphaël Ciocchi s’interroge lui, au travers d’une interpellation, sur la stratégie de la Poste et l’action gouvernementale

Delémont, le 29 avril 2021 / pch 

La fonction publique prise pour cible

Le Parti socialiste jurassien déplore l’acceptation mercredi par la majorité de droite du Parlement de deux interventions visant à réduire de manière significative le nombre d’employé.e.s de l’État. Les difficultés financières cantonales fortement accentuées par la crise sanitaire sont sources de préoccupations pour le PSJ. Toutefois, il estime que les charges de personnel qui représentent un quart du budget de l’État ne sauraient devenir une variable d’ajustement pour améliorer les finances de l’État.

Le message donné mercredi par le Parlement résonne comme une véritable non-reconnaissance de la qualité des prestations et des efforts fournis, en particulier ces derniers mois, par les employé.e.s de la fonction publique. Le PSJ partage le fait qu’il n’est pas interdit de questionner le fonctionnement de l’État pour tendre vers plus d’efficience encore. Cependant, il est important de rappeler que l’exercice a déjà été mené à plusieurs reprises et que le doute quant à un éventuel potentiel peut être émis, eu égard notamment aux plus de 150’000 heures supplémentaires effectuées l’an passé par la fonction publique. Le rôle de l’État est fondamental, en particulier durant cette période de pandémie, pour maintenir la cohésion sociale.

S’agissant des velléités de diminution de poste, le Parti socialiste partage l’appréciation du Gouvernement quant à la dotation en personnel de l’État. En comparaison intercantonale, le canton du Jura dispose d’une administration efficace qui n’est pas surdotée en proportion du nombre d’habitant.e.s. Le PSJ regrette en particulier que les propositions visent, comme régulièrement lors des discussions budgétaires, exclusivement le nombre de postes mais qu’aucune proposition concrète ne cible les prestations à supprimer.

L’opposition frontale entre les blocs de droite et de gauche laisse à craindre que le même sort ne soit réservé lors de la séance du Parlement du mois de mai aux interventions visant le traitement salarial du personnel de l’Etat. Il convient, à ce propos, de rappeler qu’un long processus a abouti à l’acceptation en 2016 d’un système moderne adapté à la réalité jurassienne. 

Tout au long de la crise, la nécessité d’un État fort a été saluée par tous les partis qui ont pu apprécier le fait que les aides financières et logistiques aient pu être apportées dans les meilleurs délais et dans une belle dynamique de solidarité. En s’engageant en faveur d’une réduction des effectifs, la majorité de droite du Parlement n’hésite pas à affirmer ses priorités. Elle montre pour le moins de manière singulière sa reconnaissance au personnel de l’État. 

A quelques jours de la fête des travailleuses et des travailleurs, le Parti socialiste jurassien appelle à une forte mobilisation contre toutes ces mesures. Il invite notamment ses membres et toutes les personnes concernées à se joindre aux revendications de la manifestation du 1er mai ce samedi à Delémont (dans le respect des consignes sanitaires). 

Delémont, le 29 avril 2021 / pch + kle

Stopper l’évolution scandaleuse des prix des médicaments

Les députés Pierre-André Comte et Loïc Dobler ont récemment défendu l’initiative cantonale qui dénonce le prix des médicaments destinés au traitement du cancer devant la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats à Berne. La commission a accepté l’initiative cantonale « Stopper une évolution scandaleuse des prix des médicaments » par 11 voix contre 0 et 1 abstention.

Par cette intervention, le Parlement jurassien demande aux Chambres fédérales d’édicter de nouvelles bases légales donnant les moyens à l’Office fédéral de la santé publique de freiner la hausse des médicaments. 

L’argumentaire à lire ici:

La motion interne de Pierre-André Comte avait été acceptée en octobre 2019 par le Parlement jurassien: davantage de détails ci-dessous.

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20191002-Le-Parlement-jurassien-veut-une-intervention-aux-Chambres-federales-sur-le-prix-des-medicaments.html

La motion interne à retrouver ici:

Delémont, le 21 avril 2021 / pch

Moutier accueillie par le Parlement jurassien

Les autorités de Moutier accueillies par le Parlement jurassien mercredi

“Vous êtes chez vous, dans votre canton. Soyez les bienvenus!” La présidente du Parlement, notre camarade Katia Lehmann, a accueilli mercredi la délégation de Moutier en ouverture du Parlement jurassien. “Patience, ténacité, courage, confiance, humour, dynamisme et surtout un amour profond pour votre ville et le Jura, telles ont été les qualités principales dont ont dû faire preuve les nombreuses personnes qui ont œuvré pour que Moutier rejoigne enfin le canton du Jura. La douche froide du 5 novembre 2018 aurait pu éteindre la flamme. Mais c’était mal connaître le cœur et l’âme des Jurassiennes et des Jurassiens. Le fort sentiment d’injustice né de la décision préfectorale d’annuler le scrutin de juin 2017 a décuplé les énergies pour conduire à ce second et dernier vote victorieux. Le grand OUI de dimanche a réellement la saveur des victoires récompensant les plus grandes épopées”.

Vous pouvez lire l’entier de son discours ci-dessous.

Vous trouverez également différents reflets dans la presse:

Sur le site d’RFJ: https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20210331-Le-Parlement-jurassien-accueille-Moutier.html

A la RTS: https://www.rts.ch/info/regions/jura/12090066-les-autorites-de-moutier-accueillies-au-parlement-jurassien.html

A Canal Alpha: https://www.canalalpha.ch/play/le-journal/topic/22195/moutier-a-delemont-comme-a-la-maison

Pour le maintien des cartes journalières des CFF

A l’initiative du groupe socialiste, une résolution interpartis a été déposée pour demander le maintien des cartes journalières pour les transports publics. Depuis bientôt 20 ans, les communes suisses peuvent acheter des cartes journalières et les vendre à leurs habitants leur permettant ainsi de voyager en transports publics durant une journée sur l’ensemble du territoire suisse, pour un coût d’environ CHF 50.-. Dans notre Canton, cette prestation représente plus de 6’000 cartes vendues annuellement. En Suisse, ce chiffre représente 1,5 million de cartes !

Détails ici: 

Covid et conséquences sur la table également

Loïc Dobler a interrogé le Gouvernement sur les conséquences du Covid sur le sport et la culture. Il souhaitait savoir quel montant le canton du Jura avait prévu pour venir en aide aux acteurs culturels et sportifs pour l’année 2020, et ceux prévus pour 2021. 

Pauline Christ Hostettler a elle demandé au Gouvernement d’évaluer la situation des enfants et des jeunes suite à la crise du coronavirus. Elle propose, au sortir de la pandémie, que le Gouvernement lance un « Passeport Jeunesse » qui donnerait accès à toute une série d’activités culturelles et de loisirs. 

Vous retrouverez les deux interpellations dans le résumé du dernier plénum: https://www.psju.ch/2021/03/toutes-et-tous-avec-moutier/

Plusieurs interventions déposées

Jelica Aubry Janketic s’inquiète pour la pérennité de la structure Sports-Arts-Etudes (SAE) au travers d’une interpellation.

Leïla Hanini a déposé deux questions écrites: la première sur la représentation des femmes dans les commissions étatiques et la deuxième sur les violences domestiques.

Lisa Raval s’interroge sur la présomption d’appartenance à une Eglise reconnue impliquant le paiement de l’impôt ecclésiastique.

A l’heure des questions orales…

Nicolas Maître a interrogé le Gouvernement sur la sécurité des cyclistes et notamment concernant la cohabitation avec les automobilistes.

Leïla Hanini s’est elle inquiétée de la péjoration des conditions de travail pour les chauffeurs des Chemins de Fer du Jura ré-engagés par la société TSPG.

A retenir encore…

A noter encore que le Jura est le premier canton à mettre à disposition gratuitement des protections hygiéniques dans les écoles. Une motion en ce sens a été acceptée hier, soutenue par l’entier du groupe socialiste.

Delémont, le 31 mars 2021 / pch