Deux socialistes au Gouvernement pour un véritable équilibre

DEUX SOCIALISTES AU GOUVERNEMENT POUR UN VERITABLE EQUILIBRE

Ce dimanche, les électrices et électeurs sont invité-e-s à désigner les cinq membres du Gouvernement qui conduira le Jura pour les cinq prochaines années. Après un coup de semonce au soir du 18 octobre, les socialistes souhaitent la réélection – question de continuité – d’un des deux seuls sortants du l’actuel Gouvernement en la personne de Michel Thentz et l’élection de Nathalie Barthoulot, seule candidate féminine.

Durant la campagne, certains des adversaires de Michel Thentz ont déclaré qu’ils allaient l’attaquer sur son bilan – négatif disaient-ils. Or, il s’est avéré que cet argument n’était qu’un slogan, jamais illustré concrètement ! Des mots, des attaques, de viles critiques. Bien évidemment, on ne peut demander à un ministre, aussi brillant soit-il, de réaliser en une législature la totalité des projets nouveaux ou anciens dont ses Services sont porteurs. Il faut parfois du temps, beaucoup de temps (trop de temps diront certains) pour mettre autour d’une table des partenaires dont les objectifs ne sont pas forcément conciliables au départ, en particulier dans certains domaines sensibles sur lesquels les collègues romands et suisses alémaniques se cassent régulièrement le nez : politique de la santé, politique sociale, fusions de communes, accueil des gens du voyage … En cela, le Département piloté par Michel Thentz est confronté aux mêmes difficultés qu’ailleurs et les solutions ne sortent pas d’un coup de baguette magique. Le travail est intensif, et parfois, à bout touchant, l’un des partenaires renonce. Malgré ces coups de vent contraire, grâce à l’action et l’engagement de Michel Thentz, les places dans les crèches jurassiennes ont doublé (470 en 2010 – 860 fin 2015 : la demande est très importante, eu égard à l’évolution de la société) sans augmentation des tarifs, augmentation du salaire horaire des assistantes parentales, maintien des normes dans le domaine de l’aide sociale, la population a la chance de voir s’installer de nouveaux médecins généralistes (ce n’est pas évident dans des régions périphériques et sans hôpitaux) grâce à la possibilité offerte d’ouverture de cabinets de groupe, l’émergence de la cyber santé – le patient détient son dossier médical, la communication entre médecin, hôpital, pharmacie et soins à domicile s’en trouve facilitée, les traitements mieux coordonnés et les gains en terme de coûts de la santé un peu réduits, l’égalité entre femmes et hommes dans la fonction publique est devenue réalité, … la liste est encore longue.

Ce bilan a d’ailleurs convaincu les militant-e-s socialistes qui lui ont renouvelé avec enthousiasme leur confiance lors d’un Congrès récemment tenu à Saignelégier. Ce bilan a convaincu 8283 électrices et électeurs qui lui ont renouvelé leur confiance au premier tour de l’élection du 18 octobre. Ce bilan a également convaincu de très nombreuses personnalités qui lui apportent un fort soutien par leurs appels dans la presse. Ce bilan a aussi convaincu les Verts, Combat socialiste et le POP qui appellent à la réélection de Michel Thentz.

Avec l’appui de Nathalie Barthoulot, Michel Thentz poursuivra cette politique respectueuse de toutes et tous, en mettant l’accent sur les besoins des plus petits, des moins nantis. La présence de deux socialistes dans un Gouvernement d’ores et déjà marqué « centre-droite » est l’assurance qu’un équilibre pourra être trouvé lorsque les discussions au sein du Gouvernement porteront sur des enjeux de société.

Votez et faites voter Nathalie Barthoulot et Michel Thentz !

Jean-Marie Miserez, ancien président du PSJ, ancien député franc-montagnard

Autres articles

Parlement jura Socialiste Politique
Séance du Parlement relativement tendue mercredi dans le contexte morose imposé par la situation financière difficile. Lors des questions orales, ...
Lire la suite
La Poste veut fermer 170 offices de poste sur 760. Cette décision portera préjudice à notre région et à notre ...
Lire la suite