Du respect. Du temps. De l’argent.

Mathilde Crevoisier Crelier, Nathalie Barthoulot et Rosalie Beuret Siess entourées par des camarades et des militantes (photo: Georges Henz)

Les rues des villes de Suisse se sont parées de violet et de rose hier à l’occasion de la grève féministe. A Delémont, plus de 1500 personnes ont défilé de la gare aux jardins du château pour demander plus de respect, de temps et d’argent. L’égalité salariale figurait notamment au cœur des revendications.

Retours en images ci-dessous:

Quelques articles de presse à lire ou relire ici:

Reportage dans les rues de Delémont sur RFJ:

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20230614-La-greve-feministe-s-est-emparee-de-Delemont.html

Dans 24Heures, on y parle d’Elisabeth Baume-Schneider qui a participé à la grève à Berne.

https://www.24heures.ch/une-seule-conseillere-federale-ira-a-la-greve-des-femmes-206908773478

Dans le Temps, un article relate les échanges tendus entre élu-e-s.

Sous la Coupole fédérale, la journée de grève féministe a commencé par une session spéciale au Conseil des Etats, demandée par les socialistes et les Vert·e·s. Trois motions et un postulat qui ont été regroupés en cette matinée du 14 juin en guise d’apéritif aux interventions au Conseil national, prévues en fin d’après-midi. Les textes ont tous été refusés au vote final, la Chambre des cantons suivant ainsi l’avis du Conseil fédéral.

https://www.letemps.ch/suisse/la-greve-feministe-provoque-de-premiers-echanges-tendus-entre-elues-bourgeoises-et-de-gauche

Delémont, le 15 juin 2023 / pch

Autres articles

En octobre 2023, le groupe de travail a envoyé les statuts révisés pour consultation au Comité directeur, aux Sections, aux ...
Lire la suite
Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite