Elections fédérales 2019: le point sur les candidatures

Conserver ses deux sièges à Berne: c’est l’objectif que s’est fixé le Parti socialiste jurassien en vue des élections fédérales du 20 octobre 2019. Au terme du délai fixé au 15 mars, trois candidat-e-s ont été proposé-e-s par les sections du PSJ au Comité directeur. 

Au Conseil national, le sortant Pierre-Alain Fridez avait déjà fait part de son intérêt à poursuivre son mandat. Un intérêt confirmé officiellement par la section de Fontenais-Villars-Bressaucourt. Membre notamment de la Commission de la politique de sécurité du Conseil national, le médecin de Fontenais est donc candidat pour une troisième législature sous la Coupole fédérale. 

Au Conseil des Etats, le titulaire Claude Hêche arrive à la fin de sa troisième législature et, conformément au droit cantonal, de son mandat. Pour lui succéder, la section des Franches-Montages propose la candidature d’Elisabeth Baume-Schneider. La citoyenne des Breuleux a été membre du Gouvernement jurassien de2002 à 2015 et est l’actuelle directrice de la Haute école de travail social et de la santé du canton de Vaud. 

Lasection de Porrentruy soutient elle la candidature de Mathilde Crevoisier Crelier au Conseil des Etats. Présidente de la section bruntrutaine du PSJ, elle siège au Conseil de ville depuis 2013, elle a présidé ce même Conseil en 2017. Titulaire d’un Master en traduction, elle travaille au Département fédéral de l’Intérieur. 

Rappelons que c’est le Congrès qui désignera officiellement les candidat-e-s à l’élection aux Chambres fédérales. 

Le Congrès électoral se déroulera le 10 mai 2019 à Courroux.

Delémont, le 20 mars 2019 / pch

Autres articles

Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite
Le Congrès du Parti socialiste s’est réuni ce jeudi soir à Épauvillers, une première sur les hauts de Clos-du-Doubs. Les ...
Lire la suite
Les travailleurs ne s’opposeront pas à cette hausse modeste de cotisations car avec l’AVS, 90% d’entre eux reçoivent plus qu’ils ...
Lire la suite