L’initiative AVSplus en 5 questions

Le PSJ propose une rubrique consacrée aux objets de votations communaux, cantonaux ou fédéraux. Il s’agit de mettre en lumière les enjeux essentiels en prenant notamment en considération le vécu des citoyennes et citoyens, la situation dans le Jura, les effets sur les finances publiques, nos valeurs de solidarité et le contexte politique actuel.

Initiative populaire « AVSplus : pour une AVS forte »

Que propose concrètement l’initiative ? : une augmentation des rentes de vieillesse AVS actuelles et futures de 10%. Il faut se rappeler du fait que la rente de vieillesse complète minimale s’élève à 1’175.– par mois minimum et 2’350.– maximum pour une personne seule tandis que pour un couple ou des partenaires enregistré-e-s, le maximum s’élève à 3’525.– . Ces montants sont extrêmement modestes et tout le monde, en particulier les femmes ne bénéficient pas d’un confortable deuxième pilier ou encore d’une épargne personnelle.
Qui en bénéficiera ? : chaque femme et chaque homme au bénéfice d’une rente AVS qui aura ainsi un revenu plus digne pour faire face à ses dépenses courantes.
Quels effets dans le Jura ? : la situation en matière salariale, tout comme les catégories d’emploi sont connues dans le Jura. De nombreux-ses ouvrier-ère-s et employé-e-s après avoir dû se contenter de petits salaires, se retrouve à l’AVS avec une rente plus que modeste. L’initiative améliorera la situation de nombreuses personnes, couples et familles.
Quelles conséquences pour les finances publiques ? : le Conseil fédéral, les milieux patronaux et la droite brandissent la menace d’un déséquilibre massif du financement de l’AVS. Actuellement, environ 40 milliards de francs sont versés par an et une hausse de 10 % pourra être financée tant par la Confédération que par des cotisations perçues sur les salaires et une contribution des employeurs. Il s’agit de renforcer un modèle de solidarité que la Suisse aime à valoriser dans ses discours patriotiques mais peine à mettre en œuvre lorsqu’il s’agit d’agir en faveur des « petites gens ».
Est-ce le bon moment ? : on oppose volontiers cette initiative et le projet « Prévoyance vieillesse 2020 » d’Alain Berset. Il s’agit d’une approche, voire d’une manoeuvre politique des plus discutable. Les débats aux chambres fédérales ne sont de loin pas terminés et les échos sont vont plutôt vers un affaiblissement du « paquet Berset » et des idées les plus saugrenues en matière d’âge AVS. On ne saurait oublier que lorsqu’il s’agit de jouer la carte de la solidarité pour les bas revenus, il est toujours temps d’attendre tandis que pour répondre aux injonctions des milieux financiers ou des entreprises, il est à chaque fois temps d’être audacieux et d’investir.
En résumé : AVSplus n’est pas qu’un plus qui pourrait rendre service à quelques personnes, mais bien une responsabilité sociale, un projet de société, un investissement solidaire pour lesquels le parti socialiste jurassien est fier de se mobiliser !

Elisabeth Baume-Schneider

Autres articles

En octobre 2023, le groupe de travail a envoyé les statuts révisés pour consultation au Comité directeur, aux Sections, aux ...
Lire la suite
Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite