Le Groupe socialiste valide les propositions de la « Table ronde »

Groupe socialiste au Parlement jurassien

Mardi 9 septembre 2014 – communiqué de presse

Le Groupe socialiste valide les propositions de la « Table ronde »

Le Groupe socialiste du Parlement jurassien a pris connaissance, lors de sa dernière séance, des propositions de la « Table ronde » visant à régler durablement la problématique de l’assainissement des finances cantonales. Il salue la densité des travaux tout comme le fait que ceux-ci aient permis de déboucher sur un consensus équilibré. Cette structure inédite initiée par le PS jurassien a ainsi fait la preuve de son utilité. Reste désormais à définir un calendrier et un traitement politique cohérent et à concrétiser des options et décisions certes parfois douloureuses, mais indispensables pour atteindre l’objectif fixé.

Après étude des 141 mesures susceptibles de permettre des économies de l’ordre de 35 millions de francs d’ici 2018, le Groupe socialiste est parvenu à la conclusion que – dans leur globalité – les sacrifices étaient équilibrés. Il se félicite notamment de l’absence d’une diminution générale des salaires ou d’une ponction de solidarité et relève que les personnes dont les postes seront supprimés disposent de la garantie de se voir proposer une nouvelle place de travail. Autres motifs de satisfaction : le maintien du volume des subsides relatifs aux primes d’assurance-maladie et celui des normes en matière d’aide sociale actuellement remises en cause dans de nombreux cantons, le maintien du système actuel des bourses et prêts d’études, les grilles horaires dans l’enseignement ainsi que la suspension – en 2016 – de la baisse fiscale linéaire. Par ailleurs, si la réduction généralisée de 5% des subventions aux institutions ou associations partenaires va certainement générer des difficultés compréhensibles, l’effort requis est, d’une manière générale, comparable aux mesures touchant les services et le personnel de l’Etat. Le Groupe socialiste apprécie également que les communes ne se voient pas transférer de nouvelles charges et ressortent épargnées de l’exercice.

L’ampleur des mesures prévues est impressionnant à première vue, mais la situation l’exige. Tout particulièrement à la lumière des perspectives dans les domaines de la péréquation financière fédérale ou encore de la réforme de l’imposition des entreprises. Pour le Groupe socialiste, La nécessité de conserver une marge de manœuvre suffisante pour continuer à pouvoir investir dans la formation, la culture la santé ou l’approvisionnement énergétique justifie également cette revue de détail. Les propositions de la « Table ronde » sont donc – en l’état – plutôt constructives à l’image des discussions qui les ont précédées. Leur mise en oeuvre mérite d’être débattue dans le cadre du Parlement. A ce propos et pour des raisons de cohérence, d’efficacité et de rapidité, il considère que la constitution d’une Commission spéciale s’impose. Demain, lors de la séance du législatif cantonal, il soutiendra sa création en y privilégiant la participation de membres de la « Table ronde », mais aussi de la Commission de gestion et des finances.

Contacts :

Loïc Dobler, député, président du Parti socialiste jurassien

079 545 71 52

Gilles Froidevaux, président du Groupe socialiste au Parlement jurassien

079 423 23 81

 

Autres articles

Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite
Le Congrès du Parti socialiste s’est réuni ce jeudi soir à Épauvillers, une première sur les hauts de Clos-du-Doubs. Les ...
Lire la suite
Les travailleurs ne s’opposeront pas à cette hausse modeste de cotisations car avec l’AVS, 90% d’entre eux reçoivent plus qu’ils ...
Lire la suite