Lignes de bus, énergie, agressions LGTBIphobes,.. compte-rendu du Parlement

A l’heure des questions orales :

Nicolas Maître a interpellé le Gouvernement suite à un reportage radiophonique faisant état des manières malhonnêtes et déloyales de certaines entreprises soumissionnaires ayant pour conséquence d’accroître la pression sur les employés des entreprises de transports publics jurassiens, augmentant aussi l’incertitude professionnelle à laquelle ils sont confrontés dans le cadre de la nouvelle adjudication des lignes de bus et a demandé si le Gouvernement était conscient des risques de dumping salarial inhérent à une telle procédure et quelle était sa position par rapport à ces procédés douteux.

Fabrice Macquat s’est inquiété des conséquences du projet de géothermie profonde avec une perte de valeur possible pour les bâtiments voisins, sans possibilité d’assurer un tel risque et sans garantie que la somme mise à disposition par les promoteurs soit suffisante pour compenser les pertes ou les coûts des dommages subis.

Jean-Daniel Ecoeur a demandé suite à l’abandon du programme informatique qui avait été utilisé lors du dépouillement des élections 2015 à la satisfaction des communes, s’il était envisagé de remettre à disposition des communes un tel outil informatique pour les prochaines échéances électorales et ce, gratuitement.

Au chapitre des interventions traitées ce jour :

-la motion « Pour des statistiques en matière d’agressions LGTBIphobes» de la députée Rosalie Beuret Siess a été refusée par 30 contre  26 pour et 2 abstentions.

-la motion « Augmentation de la rétrocession, par la France, de l’impôt des frontaliers » du député Nicolas Maître a été acceptée sous forme de postulat par 52 voix et 6 abstentions. Ce texte demande de mandater la Confédération pour négocier dès à présent avec la France la rétrocession à 9% de la masse salariale au lieu du taux fixé actuellement à 4.5%, et ceci avec ou sans le soutiendes sept autres partenaires cantonaux concernés par ledit accord.

Murielle Macchi-Berdat a quant à elle défendu avec succès la motion « Le volet mobilité aussi dans la Conception cantonale de l’énergie » qui a été acceptée par 45 voix contre 9 et 5 abstentions. Cette intervention demande que la mobilité, qui représente tout de même 33% de la consommation énergétique, soit traitée de manière plus spécifique qu’actuellement dans le la CCE. 

Les députés ont également accepté une motion qui demande la mise en place d’un système d’alarme en cas de violences faites aux femmes. Murielle Macchi-Berdat est montée à la tribune pour défendre la proposition du PCSI, son argumentaire à lire ci-dessous:

Les députés du groupe parlementaires ont par ailleurs déposés trois interventions pendant cette séance :

-Une interpellation du député Nicolas Maître « Toujours autant d’inquiétude dans la mise au concours des lignes de bus ! »

-Le député Pierre-André Comte a déposé une question écrite intitulée « L’avenir de Bellelay nous concerne » et une motion « Moyens à mettre en œuvre pour la sauvegarde de l’autonomie communale »


Delémont, le 5 novembre 2019 / Kle et Pch

Autres articles

En octobre 2023, le groupe de travail a envoyé les statuts révisés pour consultation au Comité directeur, aux Sections, aux ...
Lire la suite
Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite