NON au démantèlement de nos retraites!

Les membres du Parti socialiste jurassien étaient réunis en Congrès jeudi soir au restaurant « Chez la Dette » à Bassecourt. Les camarades se sont prononcés sur les objets soumis au vote le 25 septembre. C’est NON au projet de réforme de l’AVS, NON à l’abolition de l’impôt anticipé et liberté de vote pour l’initiative contre l’élevage intensif. La soirée a aussi été l’occasion de lancer la campagne en vue des élections communales.

Une septantaine de personnes ont participé à ce rendez-vous politique de l’automne. Sans surprise, le PSJ recommande à l’unanimité de voter deux fois NON à AVS21. Cette réforme, qui prévoit le relèvement de l’âge de la retraite à 65 ans pour les femmes, les précarise encore davantage – elles qui touchent des rentes vieillesse d’un tiers inférieures à celles des hommes. Le risque est grand également d’ouvrir la voie à un relèvement progressif de l’âge de la retraite pour toutes et tous.   De plus, le PSJ estime que l’égalité salariale devrait être un fait avant de parler de faire travailler les femmes une année supplémentaire. Dire deux fois NON à AVS 21, c’est refuser une péjoration de nos conditions de vie à toutes et tous.

Les membres et sympathisant.e.s du PSJ recommandent également de voter NON à la suppression de l’impôt anticipé sur les obligations. Cette suppression ne profiterait qu’à quelques grandes entreprises et engendrerait des pertes fiscales allant jusqu’à 800 millions de francs par année. Dans un contexte d’inflation et de diminution du pouvoir d’achat, il est inconcevable de faire payer ces pertes à la population.

Enfin, après de longs débats, le Congrès du PSJ a décidé de laisser la liberté de vote sur l’initiative sur l’élevage intensif. Le bien-être des animaux préoccupe bien évidemment les membres du parti. Toutefois, la législation est déjà très stricte en Suisse. Une partie de l’assemblée a aussi relevé le risque d’augmentation des prix des denrées alimentaires.

En route pour les élections communales

La présidente du PSJ, Katia Lehmann, s’est réjouit des nombreuses candidatures socialistes en vue des élections communales, notamment pour les mairies dans les trois plus grandes communes jurassiennes avec Murielle Macchi-Berdat à Delémont, Chantal Gerber à Porrentruy et Etienne Dobler à Haute-Sorne. Catherine Erba, élue tacitement à Saignelégier et Joël Burkhalter à Courrendlin, ont été chaleureusement félicités. Le PSJ présentera comme en 2017 des listes paritaires dans les exécutifs de 14 communes ainsi que dans tous les législatifs communaux et à plusieurs présidences ou vice-présidences des assemblées.

Delémont, le 6 septembre 2022 / pch

Autres articles

Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite
Le Congrès du Parti socialiste s’est réuni ce jeudi soir à Épauvillers, une première sur les hauts de Clos-du-Doubs. Les ...
Lire la suite
Les travailleurs ne s’opposeront pas à cette hausse modeste de cotisations car avec l’AVS, 90% d’entre eux reçoivent plus qu’ils ...
Lire la suite