Notre avenir, c’est avec Rosalie

Le réchauffement climatique n’est pas plus à démontrer, comme en témoigne notamment l’état de nos forêts et le faible niveau de nos sources d’eau. Malheureusement, une majorité du monde politique reste trop fréquemment aveugle et sourde à ces cris d’alarme pourtant basés sur un savoir scientifique vérifié et confirmé. 

La situation critique dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui exige que la politique climatique fasse partie des priorités de nos élu-e-s avec des mesures urgentes à mettre en place. Demain, il sera trop tard. 

Par leur mobilisation dans la rue notamment, les jeunes de tous horizons ont clamé leur volonté de prendre des mesures fortes et rapides pour lutter contre le réchauffement de la planète. 

L’engagement de Rosalie Beuret Siess dans ce domaine est exemplaire dans sa ville de Porrentruy et son action démontre sa volonté de promouvoir davantage de justice climatique et sociale. En effet, il est illusoire d’améliorer les conditions de vie de la population si l’environnement continue à se dégrader et inversement.

Nous appelons les électrices et les électeurs, les jeunes en particulier, à saisir l’opportunité de créer un meilleur équilibre au sein du Gouvernement jurassien. Dynamique et compétente, Rosalie Beuret Siess incarne les préoccupations de la jeunesse jurassienne et s’inscrit dans un vaste mouvement porteur d’espoir. 

Pour que nos valeurs sociales et écologiques trouvent un relais au sein du Gouvernement jurassien, nous invitons toutes les personnes qui se reconnaissent dans ces valeurs à voter et à faire voter Rosalie Beuret Siess. 

Delémont, le 25 février 2020 – communiqué de presse de la jeunesse socialiste jurassienne 

Autres articles

Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite
Le Congrès du Parti socialiste s’est réuni ce jeudi soir à Épauvillers, une première sur les hauts de Clos-du-Doubs. Les ...
Lire la suite
Les travailleurs ne s’opposeront pas à cette hausse modeste de cotisations car avec l’AVS, 90% d’entre eux reçoivent plus qu’ils ...
Lire la suite