Personnel de santé: la solidarité n’est pas qu’un slogan

Le Groupe parlementaire socialiste a déposé mercredi lors de la séance du Parlement jurassien une résolution interpartis demandant au Gouvernement de soutenir, par une prime financière unique et substantielle, chaque salarié·e du système général de santé de la République et Canton du Jura. Il estime que l’État doit montrer qu’il est aux côtés des soignant·e·s et de tous les corps de métier des institutions de soin et leur faire part de sa reconnaissance et de son soutien. Cette résolution n’a pas été soutenue par une majorité composée des partis de centre-droite qui n’a pas jugé ce geste opportun 

Le Jura est confronté à l’aggravation de la crise sanitaire. La propagation du coronavirus s’accentue au fil des jours et concerne une partie de plus en plus large de notre population. 

Face à cette menace imprévisible, le personnel de la santé (à l’hôpital, dans les EMS et les institutions pour personnes handicapées ou dans les soins à domicile), subit une pression fortement déstabilisante et lourde à porter, alors qu’il est exposé aux risques de contamination. De plus, les horaires de travail modifiés, les heures supplémentaires imposées, la fatigue qui s’accumule et la charge émotionnelle ajoutent encore aux difficultés rencontrées par ces professionnel·le·s dans l’exercice de leur métier. 

Nous devons énormément à ces héros en blouse blanche, à l’ensemble de nos soignant·e·s et intervenant·e·s, qu’ils soient médecins, infirmières et infirmiers, ambulancières et ambulanciers, pharmacien·ne·s, aides-soignant·e·s, employé·e·s d’entretien, de la buanderie, de tous les corps de métiers que comporte la logistique hospitalière et sanitaire. L’État doit être à leurs côtés et leur faire part de sa reconnaissance et de son soutien. 

Malgré le fait que la résolution demandant l’octroi d’une prime à chaque salarié·e du système général de santé du canton du Jura n’ait pas obtenu les 31 voix requises pour être acceptée (26 pour, 12 contre et 16 abstentions), les membres du Groupe parlementaire socialiste estiment qu’il est impératif que la solidarité de l’Etat et de la société civile se manifeste concrètement et pas uniquement au travers des slogans de campagne. Les applaudissements destinés à celles et ceux qui sont en première ligne ne suffisent pas. Il est urgent d’agir et de montrer notre soutien à ces engagements essentiels par un geste de reconnaissance manifeste et le groupe parlementaire socialiste poursuivra son action en ce sens. Il a déposé en fin de séance une motion à ce sujet avec une demande de traitement en urgence. 

Delémont, le 28 octobre 2020 / Kle – Fma – Pch

Autres articles

Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite
Le Congrès du Parti socialiste s’est réuni ce jeudi soir à Épauvillers, une première sur les hauts de Clos-du-Doubs. Les ...
Lire la suite
Les travailleurs ne s’opposeront pas à cette hausse modeste de cotisations car avec l’AVS, 90% d’entre eux reçoivent plus qu’ils ...
Lire la suite