Retraite : ne pas pénaliser les générations futures

En tant que retraité.e.s et socialistes, nous sommes fondamentalement opposés à AVS21, et plus particulièrement à l’élévation de l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Le 25 septembre prochain, nous glisserons donc deux fois non dans l’urne, pour les raisons suivantes :

• Nous ne voulons pas que les générations qui nous suivent aient un régime de retraite (AVS et 2e pilier) moins favorable que nous.

• Nous ne voulons pas d’une égalité au rabais, dans la mesure où l’égalité entre hommes et femmes n’est toujours pas réalisée dans les domaines des salaires, de la formation et de l’accès à des postes à responsabilité.

• Nous ne voulons pas offrir un tremplin à ceux qui, comme les jeunes libéraux-radicaux, veulent fixer l’âge de la retraite à 66 ans pour toutes et tous, voire davantage si l’espérance de vie augmente.

Nous tenons enfin à souligner que ces dernières années, les comptes de l’AVS ont bouclé à plusieurs reprises avec un résultat positif (2,6 milliards de francs en 2021) et qu’une partie des bénéfices de la Banque nationale (BNS) pourra à l’avenir consolider la situation financière de la principale institution sociale du pays.

Groupe 60+ du Parti Socialiste Jurassien
Chantal Rennwald, Dominique Hausser

Autres articles

Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite
Le Congrès du Parti socialiste s’est réuni ce jeudi soir à Épauvillers, une première sur les hauts de Clos-du-Doubs. Les ...
Lire la suite
Les travailleurs ne s’opposeront pas à cette hausse modeste de cotisations car avec l’AVS, 90% d’entre eux reçoivent plus qu’ils ...
Lire la suite