Salaire minimum: retrait de l’initiative

Une initiative qui s’éteint mais une problématique toujours brûlante !

L’initiative « pour un salaire minimum – respect de la volonté populaire », lancée il y a une année par les partis de gauche et les syndicats, vient d’être retirée. Cette décision fait suite à l’arrêt rendu au début du mois par la justice jurassienne qui a reconnu le Parlement coupable de déni de justice formel pour ne pas avoir statué en refusant d’entrer en matière sur la loi sur le salaire minimum cantonal.

Cette récente décision de la Cour constitutionnelle offre une nouvelle opportunité au législatif cantonal de lutter contre les bas salaires et de répondre ainsi à la volonté populaire. Le comité d’initiative pour un « salaire minimum – respect de la volonté populaire », qui avait lancé fin septembre 2015 une nouvelle récolte de signatures suite au refus du Parlement d’entrer en matière sur ce dossier, en a donc pris connaissance avec satisfaction. Il estime par ailleurs que le dépôt de son texte n’a plus de raison d’être et remercie l’ensemble des signataires pour leur soutien.

Pour autant, la question des bas salaires reste une actualité brûlante. En Suisse, plus de 400’000 travailleurs touchent un bas salaire qui ne leur permet pas de vivre décemment. Leur part reste constante ces dernières années. Il est donc plus que primordial qu’en plus des conventions collectives de travail (CCT), le Jura se dote d’un bouclier efficace et bénéfique pour les Jurassiennes et des Jurassiens.

Le Parlement doit donc reprendre ce dossier où il l’avait laissé et proposer une loi sur le salaire minimum qui respecte la volonté populaire. Nous veillerons à ce que cet objectif soit atteint.

Porrentruy, le 22 septembre 2016

Rosalie Beuret, présidente du comité d’initiative

 

Autres articles

En octobre 2023, le groupe de travail a envoyé les statuts révisés pour consultation au Comité directeur, aux Sections, aux ...
Lire la suite
Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite