Violences éducatives débattues

La deuxième discussion d’entrée en matière sur le plan climat, qui doit notamment permettre la création d’un « fonds climat », était très attendue ce mercredi au Parlement jurassien. Des dizaines de défenseurs de la cause environnementale avait d’ailleurs réservé un accueil en bonne et due forme aux député.e.s, à la suite de la volonté de non-entrée en matière d’une courte majorité d’entre eux lors de la session de mars (détails ici: https://www.psju.ch/2022/03/fonds-climat-la-droite-refuse-le-debat/). Il faut dire que les 13 parlementaires PS n’ont pas eu à raser les murs, eux qui avaient dénoncé en premier la politique d’un autre âge de la droite menée ce jour-là. Cela étant dit, le débat n’a pas pu avoir lieu mercredi, faute de temps. Rendez-vous donc le 18 mai pour ce qui constitue l’un des dossiers chauds de ce printemps.

La motion de Gaëlle Frossard relative à l’interdiction des violences éducatives, si elle a donné lieu à un débat relativement nourri, n’a pas franchi la rampe du Parlement. Même transformé en postulat, le texte de l’élue delémontaine n’a hélas pas convaincu la majorité du plénum. Résultat final : 38 non, contre 20 oui.

En revanche, au bout d’une discussion et d’un vote très disputés, la motion (transformée en postulat) de Loïc Dobler relative à l’harmonisation de la pratique des communes en termes de structures d’accueil de l’enfance et des transports y relatifs a quant à elle été acceptée par 30 oui contre… 29 non !

Au chapitre des questions orales, on relèvera l’intervention de la députée franc-montagnarde Florence Chaignat sur le principe d’égalité femmes-hommes.

Pour donner suite à deux interpellations concernant l’avenir du ceff Artisanat à Moutier, Pierre-André Comte s’est de son côté fendu d’une prise de position très appréciée et commentée à l’issue du plénum.

Dans les interventions déposées, signalons la motion de Jelica Aubry-Janketic qui demande la fin des discriminations contre les personnes sous curatelle de portée générale.

Katia Lehmann demande elle, via une question écrite, des précisions sur l’avance du Concept de pédagogie spécialisée.

Enfin, Pierre-André Comte a déposé une motion sur la souveraineté cantonale.

Delémont, le 28 avril 2022 / Patrick Cerf et Pauline Christ Hostettler

Autres articles

En octobre 2023, le groupe de travail a envoyé les statuts révisés pour consultation au Comité directeur, aux Sections, aux ...
Lire la suite
Attention, risque de confusion ! Les Jeunes PLR veulent augmenter l’âge de la retraite. S'ils trouvent du travail jusqu'à cet ...
Lire la suite