Nous n’avons rien à cacher!

Les intervenant.e.s à la conférence de presse: Thierry Cortat (CS-POP), Thomas Schaffter (PCSI), Sonia Burri-Schmassmann (Les Verts), Jämes Frein, président du PSJ, Elisabeth Baume-Schneider, Conseillère aux Etats PS, Phlippe Siraut (PEV) et Didier Receveur (Verts Libéraux)


OUI à l’initiative « Partis politiques: place à la transparence »

Comment les partis politiques sont-ils financés? Qui verse de l’argent et dans quels buts? Quels montants sont investis dans les campagnes de votations et d’élections? Les partis politiques se doivent aujourd’hui d’être plus transparents. Le Parti socialiste jurassien a lancé ce mardi matin la campagne en vue de la votation cantonale du 13 février 2022 sur son initiative lors d’une conférence de presse organisée avec les Verts, CS-POP, PCSI, PEV et Verts-Libéraux.

L’initiative du PSJ demande que les partis politiques publient leur comptes annuels et indiquent leurs sources de financement. Les organisations qui participent à des campagnes électorales ou de votations doivent également être transparentes. Pour les dons des personnes physiques, ils ne pourraient plus être anonymes à partir de 750.- par année et par personne.

La transparence est un élément essentiel de la démocratique. Le canton du Jura doit se doter d’une base légale contraignante sur la transparence du financement des partis politiques. Il est urgent que les citoyennes et citoyens puissent savoir comment les partis sont financés. La Suisse a déjà été épinglée plusieurs fois par le Groupe d’Etats contre la corruption, le GRECO, sur l’absence de législation mais les partis de droite ont toujours mis les pieds au mur.

Au niveau fédéral, les choses bougent également. Les nouvelles règles adoptées par les Chambres fédérales l’année passé devraient entrer en vigueur cet automne. A noter toutefois que la réglementation fédérale ne concerne pas les financements cantonaux, il est donc essentiel d’agir également en parallèle à l’échelle cantonale. Pour l’heure, cinq cantons (Neuchâtel, Fribourg, Schwytz, Genève et le Tessin) ont une loi contre l’opacité des comptes des partis politiques. A noter encore que le PSJ publie depuis plusieurs années ses comptes sur son site Internet.

Toutes les informations sont à retrouver ici: https://www.psju.ch/initiative-sur-la-transparence/

OUI à l’initiative, NON au contre-projet au rabais

Delémont, le 18 janvier 2022 / pch

Autres articles

Parlement jura Socialiste Politique
Séance du Parlement relativement tendue mercredi dans le contexte morose imposé par la situation financière difficile. Lors des questions orales, ...
Lire la suite
La Poste veut fermer 170 offices de poste sur 760. Cette décision portera préjudice à notre région et à notre ...
Lire la suite