Reflets du meeting sur le temps de travail

 

 

 

Le PSJ a organisé le samedi 5 septembre un meeting sur la bataille du temps de travail à Delémont. Barbara Romagnan, députée socialiste de la 1ère circonscription du Doubs à l’Assemblée nationale française, était l’invitée de la manifestation.

Barbara Romagnan sept 2015 004 Barbara Romagnan sept 2015 006 Barbara Romagnan sept 2015 008 Barbara Romagnan sept 2015 015 Barbara Romagnan sept 2015 016

Le PSJ lance un appel pour les migrants

Au Gouvernement de la République et Canton du Jura, aux responsables des partis politiques jurassiens, 

Mesdames, Messieurs,

Le drame humanitaire qui se joue aux portes de l’Europe est sans précédent depuis des dizaines d’années.

Les différents États européens, la Suisse, mais également les Cantons, ne sauraient rester sans réaction face à cette situation.

Conscient de cette problématique et souhaitant que le Jura apporte sa contribution à un début de solution, le Parti socialiste jurassien (PSJ) souhaite qu’une cellule de crise soit rapidement constituée et que notre canton puisse à sa façon contribuer à l’accueil de réfugiés.

Plusieurs Jurassiennes et Jurassiens sont aujourd’hui prêts à accueillir, même chez eux, des personnes qui fuient les atrocités de leur pays. Il est primordial que les autorités et partis politiques se sentent concernés et mettent tout en œuvre afin de répondre à cette mobilisation citoyenne rarement vue dans le domaine de l’asile. Il convient aussi certainement de soutenir les différents acteurs du domaine.

Pour rappel, plusieurs cantons testent aujourd’hui, en collaboration avec l’OSAR, la possibilité pour les citoyennes et citoyens qui le souhaitent d’accueillir chez eux un-e ou des réfugié-s.

Aussi, nous souhaitons pouvoir aborder avec vous, ou un représentant de votre sensibilité politique, cette question lors de la pause de midi du Parlement jurassien le mercredi 9 septembre 2015. Ceci afin que nous puissions rapidement nous concerter à ce sujet.

Nous espérons qu’au-delà des différents politiques que nous avons, il est possible de penser aux centaines de tragédies humaines qui se déroulent en ce moment sous nos yeux.

Dans le cas où vous seriez intéressés de discuter de cette problématique, je vous remercie de bien vouloir nous l’indiquer par retour de courriel.

Dans l’attente de votre réponse, je vous adresse, Mesdames, Messieurs, nos salutations les meilleures.

Au nom du Parti socialiste jurassien

Loïc Dobler, président du PSJ

Delémont, le 4 septembre 2015

 

« Une liste forte pour les socialistes du District de Delémont »

Réunie jeudi soir en assemblée, la Fédération socialiste du District de Delémont a désigné ses candidats au Parlement jurassien.

Parmi les 30 candidats, on notera la présence de 6 Députés sortants, à savoir :

Loïc Dobler, Delémont
Murielle Macchi-Berdat, Delémont
Raphaël Ciocchi, Courroux
Gilles Froidevaux, Delémont
Jean-Yves Gentil, Delémont
Claude Schlüchter, Delémont

Ainsi que de 3 Députés-suppléants, à savoir :

Valérie Bourquin, Courrendlin
Josiane Daepp, Courcelon
Fabrice Macquat, Courroux

L’ordre des candidats sur la liste a été défini de manière à mettre en avant les candidats de la JSPJ (6 candidats), suivi des femmes (9 candidates) et enfin des hommes.

Challet Kevin Glovelier
Crevoisier Laurent Delémont
Dobler Loïc Delémont
Messerli Raphaël Glovelier
Reutemann Barbara Delémont
Tomaselli Diego Delémont
Bourquin Valérie Courrendlin
Brülhart-Nusbaumer Mélanie Delémont
Daepp Josiane Courcelon
Koller Noémie Châtillon
Lovis Christel Delémont
Macchi-Berdat Murielle Delémont
Pont-Moritz Marie Jeanne Delémont
Rebetez Marie-Anne Delémont
Rottel-Dialo Baïlo Delémont
Ali Iskander Delémont
Badertscher Christophe Delémont
Ciocchi Raphaël Courroux
Comte Pierre-André Vellerat
Froidevaux Gilles Delémont
Gentil Jean-Yves Delémont
Hoxha Besim Delémont
Irminger André Glovelier
Joliat Vincent Courtételle
Kamber Thierry Delémont
Macquat Fabrice Courroux
Prince Jean-Claude Bassecourt
Raval Thierry Delémont
Schlüchter Claude Delémont
Suvat Mehmet Delémont

Contacts :

Loïc Dobler, député, président du Parti socialiste jurassien, 079 265 94 84

La liste des Franches-Montagnes pour le Parlement

Mercredi soir s’est déroulée l’assemblée de district des Franches-Montagnes dans une excellente ambiance. Les militants présents ont désigné leurs candidats au Parlement ! A l’image de la liste ajoulote, une liste de qualité.

La liste socialiste des candidats des Franches – Montagnes au Parlement jurassien est donc connue :

Valérie Boillat Dubail, Saignelégier, 
Jean Bourquard, Les Breuleux, Député
Josette Bueche, Montfaucon,
Martial Farine, Les Bois, Député suppléant
Dominique Froidevaux, Saignelégier,
Sarah Gerster, Les Enfers,
Jean-Daniel Ecoeur, Les Genevez,
Yannick Galli, Le Noirmont,
Nicolas Girard, Le Noirmont,
Diego Moni Bidin, Les Breuleux; Député suppléant

Ils sont 20 en lice en Ajoie pour le Parlement

Les candidats au Parlement jurassien du district de Porrentruy sont connus. Voici les 20 candidats, en commençant par les quatre sortants : Christophe Berdat de Miécourt, James Frein de Montignez, Cédric Vauclair de Courtemaîche et Antoine Froidevaux de Fontenais.

Sont également en lice : Fabrice Iezzi de Fontenais ; Katia Lehmann, Lionel Richard et Fanny Lepori de Villars-sur-Fontenais ; Pierre Rota de Bressaucourt ; Nicolas Maître d’Epauvillers ; Jean-Pierre Chapuis de St-Ursanne ; François-Xavier Migy de Coeuve ; Brigitte Nissille de Bonfol ; Ami Lièvre de Courtemaîche ; Chantal Gerber, Mathilde Crevoisier, Rosalie Beuret, Victor Egger, Valentine Friedli et Kathleen Gigon de Porrentruy.

Les noms des candidats pour le district de Delémont et pour les Franches-Montagnes seront communiqués ces prochains jours.

« Autonomisation de l’Office des véhicules : le référendum a abouti»

Mercredi 3 août 2015 – communiqué de presse

ovj

Le Parti socialiste jurassien a déposé ce jour le référendum contre l’autonomisation de l’OVJ muni de 2256 signatures.

Le PSJ avait annoncé en mai déjà sa volonté de lancer un référendum dans le cas où le Parlement jurassien acceptait l’autonomisation de l’office des véhicules du canton du Jura en 2ème lecture. Le comité directeur du PSJ a confirmé ce choix et la récolte de signatures a donc débuté le 3 juin 2015.

Conformément à la loi sur les droits politiques, les socialistes jurassiens avaient deux mois soit jusqu’à ce jour pour déposer les 2000 signatures nécessaires. Avec 2256, le PSJ a facilement dépassé le nombre de signatures nécessaires et ce malgré la période estivale. Période durant laquelle il est par définition plus difficile de mobiliser.

Cette mobilisation démontre la volonté des socialistes jurassiens de défendre un service public de qualité malgré la volonté parlementaire de l’alliance UDC-PLR-PDC-PCSI de se diriger vers un démentèlement de l’Etat jurassien au détriment de la population.

L’office des véhicules est un service qui fonctionne et qui rapporte de l’argent. Le Gouvernement et le Parlement doivent assumer leur responsabilité et ne pas se contenter de déléguer la gestion de la sécurité du parc véhicule à l’extérieur.

La Poste, les CFF ou encore Swisscom sont autant d’exemples qui démontrent ce que ce genre de désengagement étatique a pour conséquence pour les usagers et en particuliers dans les régions dites périphériques.

Contacts :

Loïc Dobler, député, président du Parti socialiste jurassien
078 400 37 49

Référendum OVJ

NON au démantèlement du service public !

NON à la privatisation de l’Office des véhicules (OVJ)

L’autonomisation de l’OVJ constitue à n’en pas douter un premier pas vers la privatisation de ses activités. La logique « A l’Etat ce qui coût de l’argent et aux privés ce qui en rapporte » n’est pas acceptable. L’OVJ est un service rentable de l’Etat et doit le rester

NON à la centralisation de l’administration

Bien que la nouvelle loi sur l’Office des véhicules prévoit la négociation d’un mandat de prestations entre l’Etat et l’OVJ, plus rien ne garantirait le maintien des sites de Porrentruy et Saignelégier. Le Parlement jurassien, représentant le peuple, n’aurait ainsi plus son mot à dire quant à une centralisation des activités de l’OVJ.

NON à un cadeau de 1,4 million à l’OVJ

La loi telle que votée par le Parlement jurassien prévoit un cadeau de 1,4 million à l’OVJ. A l’heure où de nombreux projets auront besoin de financement, notamment dans le domaine culturel et social, cet argent ne doit pas faire l’objet d’un cadeau à l’OVJ.

NON à un fonctionnement anti-démocratique

L’Office des véhicules est actuellement sous le contrôle du Parlement jurassien qui peut donc intervenir en cas de nécessité. A l’avenir, le Parlement sera cantonné à devoir se prononcer une fois par année sur un simple rapport.

NON à un tour de passe-passe

Le Gouvernement et le Parlement, obnubilés par une baisse des effectifs qu’ils souhaitent, en arrivent à faire baisser les effectifs par un tour de passe-passe. En effet, les employés de l’OVJ n’apparaîtront plus dans le tableau des effectifs de la fonction publique mais continueront tout de même à être financés par les taxes et émoluments.

NON : le privé ne fait pas toujours mieux que le public

En allant dans le sens d’une privatisation de l’OVJ, le Gouvernement et le Parlement font preuve de faiblesse. Charge à eux de mettre en place une gouvernance qui permet aux différents services de l’Etat un fonctionnement adéquat. Autonomiser un service est assimilable à un manque de courage évident de la part des autorités jurassiennes. Plutôt que de réformer en partenariat avec les syndicats ce qui pourrait être nécessaire de réformer, le Gouvernement fuit ses responsabilités et préfère donner cette responsabilité à des personnes qui ne sont pas élues par les Jurassiennes et Jurassiens.

Feuille de signatures à retourner jusqu’au 15 juillet 2015 au PSJ, rue du Nord 38, 2800 Delémont

1er mai

Fête du 1er mai interjurassien
2015
vendredi 1er mai
Le Noirmont

Justice sociale, pas d’exclusion!

16h30 Rassemblement devant la gare du Noirmont
17h00 Cortège du 1er mai interjurassien
18h15 Intervention politique:

Le Conseiller fédéral

Alain Berset

19h00 Apéro puis repas à la Halle communale
Animation musicale par Vincent Vallat
dès 21h30

Junior Tshaka

en concert
à la Halle communale
Boissons, repas, grillades à prix populaires
Organisation Comité du 1er mai interjurassien:
USJ, USJB, UNIA, SSP, Syndicom, SEV, GaraNto, ASEB Syna, SEJ, PSJB, PSJ, PSA, CS°POP, JSPJ

Visite officielle en Algérie

Visite officielle en Algérie

Pendant cette visite officielle de travail en Algérie, le Président Hêche a été reçu par son homologue le Président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah. Le programme a également permis des rencontres avec le premier ministre, Abdelmalek Sellal, le ministre de la formation et de l’enseignement professionnels, Nouredine Bedoui, le ministre chargé des affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, ainsi que plusieurs autres membres du gouvernement et des députés tant du Conseil de la Nation que de l’Assemblée nationale populaire. Au cours de l’inauguration de l’Ambassade, il a eu l’occasion de s’entretenir avec des nombreuses personnalités de la société algérienne.

Lors de ces entretiens, Claude Hêche a remercié les autorités politiques algériennes pour leur important engagement en matière de la lutte contre le terrorisme. Il a également salué les efforts de l’Algérie en vue d’une résolution négociée et inclusive de la crise libyenne ainsi que son rôle prépondérant dans la conduite de la médiation internationale qui ont permis de parvenir à l’Accord d’Alger dans les négociations intermaliennes.

Le président du Conseil des Etats s’est également prononcé en faveur d’une intensification des relations bilatérales et a exprimé son souhait de voir la présence économique suisse en Algérie se renforcer. Ainsi, Claude Hêche a rappelé à ces interlocuteurs les nombreux domaines de collaboration possible, tel que l’économie, le commerce, l’enseignement supérieur, la recherche scientifique, la formation professionnelle, la culture, l’environnement et a encouragé la reprise des négociations en vue de la conclusion d’un accord de libre-échange entre les pays de l’AELE et l’Algérie qui devrait permettre de vitaliser les relations entre les deux pays.

La question de la formation professionnelle a également occupé une place importante lors des différentes rencontres et entretiens officiels, en particulier lors d’un échange avec le ministre de la formation et de l’enseignement professionnels, Nouredine Bedoui. Ce dernier a fait preuve d’un vif intérêt pour le modèle de formation professionnelle suisse, notamment le système de formation duale et a exprimé le souhait d’intensifier la collaboration dans ce domaine. Claude Hêche a par ailleurs saisi cette opportunité pour informer le ministre de la prochaine édition du Congrès International de la formation professionnelle qui aura lieu du 20 au 22 juin 2016 à Winterthur et l’a encouragé à y participer.

Convaincu que la formation est l’une des clefs de l’avenir des deux pays, le président du Conseil des Etats s’est intéressé de près à l’association CIARA, un centre de formation autonome qui offre à de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur la possibilité d’acquérir – en suivant des programmes d’apprentissage – des notions de base en soudure, en électricité, en plomberie et en mécanique, afin de les aider à trouver un premier emploi. Depuis sa création en 1998, 3772 personnes ont fréquenté ce centre et la grande majorité des participants a trouvé un emploi.

Durant son séjour en Algérie, Claude Hêche a également inauguré, en présence du ministre de l’agriculture et du développement rural, Abdelouahab Nouri, la 448ème fabrique du Groupe Nestlé dans le monde. Cette nouvelle ligne de production compte un effectif de 60 employés et permet la mise à disposition de l’expertise et de l’expérience du Groupe Nestlé aux prestataires algériens. De plus, une présentation des activités de maintenance préventive et curative, de nettoyage interne et externe d’automotrices ainsi que de révision effectuées par Eurl Stadler Algérie pour le compte de la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) ainsi qu’une visite d’un site commercial du groupe suisse Valartis, actionnaire de la Société des Centres Commerciaux d’Algérie (SCCA), ont complété le volet économique de cette visite de travail.

Inauguration de l’Ambassade de Suisse

«Si nous inaugurons aujourd’hui une nouvelle Ambassade, c’est que nous croyons au grand potentiel de l’Algérie et de son peuple.» a souligné le Président du Conseil des Etats à l’occasion de la cérémonie d’inauguration à laquelle quelque trois cents personnes ont participé, dont de nombreux représentants officiels, en poursuivant: «Nous voulons intensifier nos échanges politiques, économiques et culturels et nous pouvons compter en cela sur le dynamisme de notre ambassadeur, Muriel Berset Kohen, et de ses collaborateurs.»

Le Président du Conseil des Etats a également félicité les architectes de l’ambassade de Suisse, les Bureaux Bakker et Blanc et Arthys de Lausanne ainsi que le Bureau d’architecte de Mohammed Mehroum à Alger, pour leur travail complémentaire permettant une réalisation contemporaine qui s’inspire d’un type d’architecture traditionnelle arabe et dont la ville d’Alger peut s’enorgueillir.

Le président du Conseil des Etats, Claude Hêche, a relevé la qualité de l’engagement et les résultats obtenus par les représentants des institutions suisses en Algérie. Avant l’Algérie, Claude Hêche s’était rendu en Tunisie où il avait également eu différents entretiens officiels. Lors de ce déplacement, il était accompagné par son conseiller en politique étrangère, Cédric Stucky.

Berne, le 31 mars 2015  Services du Parlement

 

Renseignements
Cédric Stucky, conseiller en politique étrangère, Services du Parlement, 058 322 97 23